"The Lunchbox" : Amour à la sauce curry, à point

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 09/12/2013 à 11H53
Irfan Khan dans "The Lunchbox" de Rtesh Batra 

Irfan Khan dans "The Lunchbox" de Rtesh Batra 

© Happiness Distribution

Rare coproduction franco-germano-indienne, avec "The Lunchbox" Ritesh Batra réussit son premier film, aux senteurs épicées, filmé à Bombay, avec des acteurs du cru, pour notre plus grand bonheur. "The Lunchbox" a tout du "Feel good movie" tout en traitant des sentiments avec sensibilité, mais aussi suspense. Comme un air de "Sur la routes de Madison" sauce curry.

De Ritesh Batra (Inde/France/Alemagne), avec : Irrfan Khan, Nimrat Kaur, Nawazuddin Siddiqui - 11 décembre 2013

Synopsis : Ila, une jeune femme délaissée par son mari, se met en quatre pour tenter de le reconquérir en lui préparant un savoureux déjeuner. Elle confie sa lunchbox au gigantesque service de livraison qui dessert toutes les entreprises de Bombay. Le soir, Ila attend de son mari des compliments qui ne viennent pas. En réalité, la Lunchbox a été remise accidentellement à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Comprenant qu'une erreur de livraison s'est produite, Ila glisse alors dans la lunchbox un petit mot, dans l'espoir de percer le mystère. L'échange de message devient quotidien...
"The Lunchbox" : la bande annonce
Cuisine et dépendance
« The Lunchbox » (la gamelle) nous introduit dans le quotidien des employés de Bombay, par le biais d’un rituel consistant aux épouses à faire parvenir sur le lieu de travail de leurs époux leur déjeuner préparé par leur soin, via un réseau de coursiers spécialisés. Ce préalable est prétexte à une histoire d’amour épistolaire des plus touchantes, réalisée par un jeune metteur en scène indien prometteur.

Ritesh Batra introduit le cadre de son récit avec la plus grande sensibilité, montrant une épouse en quête de réconciliation  avec son époux affairé, par le biais de sa cuisine. Amour, famille ou amitié et cuisine font souvent bon ménage au cinéma : « L’odeur de la papaye verte », « Le Festin de Babette », « Baignés de tomates vertes »… Du moins, la cuisine demeure un sujet récurrent au cinéma. « The Lunchbox » ne déroge pas à la règle sur un mode extrêmement sensible, universel, celui du rapprochement entre les êtres.
Nimrat Kaur dans "The Lunchbox" de Rtsh Batra

Nimrat Kaur dans "The Lunchbox" de Rtsh Batra

© Happiness Distribution
Suspense culinaire
Une confusion entre deux destinataires de ces fameux plats va engendrer le rapprochement entre deux êtres qui n’auraient jamais dû se rencontrer. Une jeune femme et un veuf prêt de la retraite. Les premières excuses et confusions se transforment vite en connivences et besoins de se rencontrer réellement. Impossible d’en donner la résultante sans altérer le suspense du film et son dénouement, trop beau pour être révélé.

Toutes les étapes de ce film merveilleux sont à sauvegarder. Comme son humour, sensible notamment dans les conversations qu’entretient l’épouse avec sa voisine du dessus tout le long du film, la répétition des actes ou le rôle du remplaçant du futur retraité. Ritesh Batra fait preuve d’une réelle grâce dans son scénario et sa réalisation, en nous accaparant par tous les bouts, jusqu’à la fin,