"Rampage - Hors de contrôle" : le retour des grands monstres au cinéma

Mis à jour le 01/05/2018 à 11H38, publié le 01/05/2018 à 10H40
Dwayne Johnson dans "Rampage - Hors de controle" de Brad Peyton

Dwayne Johnson dans "Rampage - Hors de controle" de Brad Peyton

© Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved

Depuis "Pacific Rim" (2013, Guillermo del Toro), les films à grands monstres sont de retour. Sans oublier sa suite ("Pacific Rim : Uprising"), et "King Kong : Skull Island" avec lequel "Rampage - Hors de contrôle" entretient beaucoup de points communs. Ils renvoient tous à la tradition des films à grands monstres depuis "King Kong" (1933), mais surtout à leurs versions japonaises ("Godzilla").

La note Culturebox

3
3/5

Les monstres attaquent la ville

Si "King Kong : Skull Island" attend sa suite, annoncée dans son après-générique, avec des références aux "Kaiju Eiga" japonais (Godzilla, Rodan, King Ghidorah et autres consorts), "Rampage - Hors de contrôle" est un avant-goût qui satisfera les amateurs. Avec son gorille albinos géant, son loup de dix mètres de long et son crocodile disproportionné et vorace, les destructions urbaines vont bon train : apocalyptique.

Une expérience génétique destinée à l’armement échappe à ses créateurs, entrainant des mutations chez un gorille, un loup et un crocodile qui vont grandir et développer une agressivité sans limite, puis s’attaquer à Los Angeles. Pour les contrer, Davis Okaye (Dwayne Johnson), primatologue un rien misanthrope, s'allie à deux comparses, et va rechercher un antidote à la contamination pour sauver le monde. Air connu…
"Rampage - Hors de contrôle" : la bande annonce

Grosse artillerie

Ce n’est évidemment pas du Bergman, et le premier rôle tenu par Dwayne Johnson en rajoute en matière de monstre de l’écran. Aussi nous ne nous poserons-nous pas trop de questions pour savoir pourquoi une entreprise privée en génétique fait ses expériences dans une station orbitale et non sur Terre. La réponse est dans l’opportunité à fournir une formidable première scène visuelle qui va lancer l’intrigue. Spectaculaire, comme tout ce qui va suivre.
Dwayne Johnson dans "Rampage - Hors de controle" de Brad Peyton

Dwayne Johnson dans "Rampage - Hors de controle" de Brad Peyton

© WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC.
Film d’action et d’effets spéciaux tonitruants, "Rampage - Hors de contrôle" remplit son contrat en en mettant plein la vue, si l’on est sensible au genre. Amateurs de films d’auteurs, s’abstenir, car on a affaire ici à de la grosse artillerie. Par contre, les autres prendront un vrai plaisir à un film qui ne se prend jamais au sérieux, avec un visuel des plus soignés. Un film bourré de second degré qui en donne pour son argent. Les "bestioles" et les scènes de destruction sont magnifiques. C'est tout dire.
"Rampage - Hors de contrôle" : l'affiche

"Rampage - Hors de contrôle" : l'affiche

© "Rampage - Hors de contrôle" : l'affiche

LA FICHE

Genre : Science-fiction
Réalisateur : Brad Peyton
Pays : Etats-Unis
Acteurs : Dwayne Johnson, Naomie Harris, Malin Åkerman, Jake Lacy, Joe Manganiello, jeaffrey Dean Morgan, P. J. Byrne, Maley Shelton
Durée : 1h48
Sortie : 2 mai 2018
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Synopsis : Primatologue de profession, David Okoye a plus de mal à nouer des liens avec ses semblables qu'avec les singes. Pas étonnant qu'il se soit pris d'affection pour George, adorable gorille albinos d'une intelligence hors du commun, dont il s'occupe depuis sa naissance. Mais suite à une expérience génétique catastrophique, George se métamorphose en monstre incontrôlable. Et il n'est pas le seul puisque d'autres animaux se transforment en prédateurs enragés aux quatre coins du pays, détruisant tout sur leur passage. Okoye décide alors de travailler d'arrache-pied avec une généticienne pour mettre au point un antidote. Pourront-ils à temps empêcher la planète d'être ravagée ?