On est fous de "Loulou" le loup !

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/12/2013 à 11H01, publié le 19/12/2013 à 10H17
"Loulou, l'incroyable secret" d’Eric Omond 

"Loulou, l'incroyable secret" d’Eric Omond 

© Prima Linea Productions, France 3 Cinéma, Belvision

Après une première tentative en 2003, Loulou, le héros des livres pour enfants de Grégoire Solotareff revient au cinéma avec cet "Incroyable secret". La réussite est au rendez-vous, avec un graphisme 2D efficace, et un scénario plein de malice.

Film d’animation français d’Eric Omond – Avec les voix de Malik Zidi, Stéphane Debac et Anaïs Demoustier – Durée : 1h20 – Sortie : 18 décembre 2013

Synopsis : Loulou et Tom sont inséparables depuis leur plus tendre enfance. Ados, ils se la coulent douce au pays des Lapins, ignorant qu’ils sont des « ennemis naturels »… mais ils s’apprêtent à vivre une grande aventure pleine de surprises et de rencontres incroyables.
Loulou le loup, c’est un p’tit loup dont le meilleur pote est un lapin : Tom, deux grandes oreilles, deux grandes quenottes, deux grandes papattes, et une grande gueule aussi. Le duo est impayable, hilarant du début à la fin. Les deux compères se retrouvent hypnotisés par une femme-corbeau, ou un corbeau-femme, c’est un peu la même problématique que la poule et l’œuf… et voilà qu’elle leur dévoile, dans sa boule de cristal, les origines cachées du Loulou : une mère aristocrate, un vrai canon, l’air doux et rêveur, quelque part au royaume des bêtes carnivores.
"Loulou, l'incroyable secret" © Prima Linea Productions, France 3 Cinéma, Belvision
Voici Tom et Loulou sur les routes, dans leur décapotable de beaux gosses, en quête du royaume lointain. Ils finissent par y parvenir après avoir traversé des contrées pluvieuses, enneigées ou arborées, toutes plus ou moins flippantes, et le royaume en question n’est pas tellement rassurant non plus : c’est bientôt le festival de Carnes, un énorme raout où tout ce que le monde compte de mâchoires, de crocs et d’estomacs voraces se réunit. Uniquement des amateurs de chair fraîche et de sang bien carmin qui, ensemble, s’adonnent aux joies de la chasse au gibier. Et le lapin fait partie des mets les plus appréciés, bien sûr.
Loulou et Tom dans leur décapotable © Prima Linea Productions, France 3 Cinéma, Belvision
Mais le nommé Tom est plus malin qu’un singe, et finit par mâter tout ce beau monde, jusqu’à devenir dresseur d’ours… Quant à Loulou, en quête de sa petite maman, il va croiser successivement une énorme truie à l’accent alsacien, aubergiste de son état, un hérisson couturier un tantinet précieux, une renarde un peu nympho, un militaire totalitariste et ridicule… Et bien sûr, son oncle, le souverain du royaume, vieille crapule aux yeux rouges et à la pelure blanche. C’est lui qui a fait disparaître son héritière de sœur (la génitrice de Loulou, vous suivez ?) pour mieux régner à sa place… Désormais, c’est à Loulou le végétarien de reconquérir le trône et le cœur de sa mère. Avec toute sa bande de compagnons déjantés.
"Loulou, l'incroyable secret". © Prima Linea Productions, France 3 Cinéma, Belvision
Le graphisme est un régal pour les yeux, les dialogues sont ciselés, l’humour surprenant et le rythme endiablé. On se léchait les babines devant la bande annonce, on se délecte de la séance, et on en reprendrait bien un peu… Le temps de la digestion, et on y reviendra peut-être. Histoire de savourer encore une fois ce dessin animé raffiné, qui fera le bonheur des plus fins palais… de 7 à 77 balais !