"My Lady" : émouvante Emma Thompson en juge garante de l'intérêt de l'enfant

Mis à jour le 30/07/2018 à 21H24, publié le 30/07/2018 à 15H16
Emma Thompson dans "May Lady" de Richard Eyre

Emma Thompson dans "May Lady" de Richard Eyre

© Concorde Filmverleih GmbH

Emma Thompson s’est faite trop rare dans un premier rôle ces dernières années, pour passer à côté de "My Lady". Elle y interprète une juge de la Haute Cour d’Angleterre qui doit trancher sur la transfusion d’un mineur pour le sauver de la leucémie, un acte que refusent ses parents par conviction religieuse. Un rôle à la mesure de son talent et de sa distinction "so british".

La note Culturebox

3
3/5

Children Act

Adapté par Ian McEwan de son propre roman, "L’Intérêt de l’enfant" (Gallimard), "My Lady" voit Fiona Maye (Emma Thompson) totalement dévouée à sa fonction de juge de la Haute Cour d’Angleterre, au point d’en délaisser sa vie couple avec son mari Jack (Stanley Tucci). Ne parvenant pas à prendre une décision quand elle est confrontée au cas d’Adam (Fionn Whitehead), dont les parents Témoins de Jehova refusent la transfusion sanguine qui pourrait le sauver, elle décide de lui rendre visite à l’hôpital, ce qui va changer le cours de leur vie…
"My Lady" : la bande annonce
Le roman de Ian McEwan et le film de Richard Eyre émanent du Children Act britannique de 1989. Une décision de justice dont le crédo acte que "Quand la cour de justice doit prendre une décision concernant l’éducation de l’enfant, l’intérêt de l’enfant doit être la première considération de la cour". Film procès, "My Lady" dresse aussi le portrait d’une femme dont l’investissement professionnel et éthique conduit au délitement de sa vie de couple et à la rencontre troublante avec un adolescent sur le point de devenir majeur.

Mère spirituelle

Juge des Affaires familiales, Fiona Maye n’a pas d’enfants et néglige son mari qui prend la décision d’"avoir une liaison", selon ses mots. Est-elle dans ces conditions la mieux placée pour rendre justice dans le cadre de sa fonction ? Si la loi demeure son garde-fou, elle ne lui semble pas suffisante. Fiona Maye prend alors la décision rarissime de rendre visite à Adam. La juge veut vérifier si son refus d’être transfusé relève de son libre-arbitre, ou de la pression exercée par ses parents, un couple de Témoins de Jehova rigoristes.
Emma Thompson et Fionn Whitehead dans "My Lady" de Richard Eyre 

Emma Thompson et Fionn Whitehead dans "My Lady" de Richard Eyre 

© 2018 Concorde Filmverleih GmbH
De ce rapprochement, Adam va tirer une obsession pour Fiona qu’il va voir comme une mère de substitution. Une mère spirituelle qui l’a extrait de l’emprise de ses parents en lui faisant prendre conscience de son individualité, de sa propre responsabilité, alors que ses géniteurs et éducateurs étaient prêts à le perdre en raison de leur croyance. Un sentiment qui frôle l’amour, alors que cette femme en pleine maturité, est en train de perdre son couple. Un film d’une belle facture classique, où Emma Thompson excelle avec la classe qu’on lui connaît.
"My Lady " : l'affiche

"My Lady " : l'affiche

© ARP Sélection

LA FICHE

Genre : Drame 
Réalisateur : Richard Eyre
Pays : Grande-Bretagne
Acteurs :  Emma Thompson, Stanley Tucci, Fionn Whitehead, Ben Chaplin, Jason Watkins
Durée : 1h45
Sortie : 1er août 2018

Synopsis : Faut-il obliger un adolescent à recevoir la transfusion qui pourrait le sauver ? Fiona Maye, Juge de la Haute Cour, décide de lui rendre visite, avant de trancher. Leur rencontre bouleversera le cours des choses.