"Mobile Homes" : trois films en un, trop plein et un peu vain

Mis à jour le 03/04/2018 à 19H56, publié le 03/04/2018 à 19H53
Imogen Poots dans "Mobile Homes" de Vladimir de Fontenay

Imogen Poots dans "Mobile Homes" de Vladimir de Fontenay

© Incognito Films

Projeté à la Quinzaine des réalisateurs cannoise l’an dernier et dans maints festivals, le premier film du français Wladimir de Fontenay, "Mobile Homes", lui fait honneur. Avec toutefois des réserves liées à un traitement trop complaisant. Un film trop dense, avec des longueurs, malgré une belle interprétation d'Imogen Poots.

La note Culturebox

3
3/5

Trois parties

Le mobile home est un mode de vie aux Etats-Unis, avec sa population nomade au grè des emplois répartis sur un vaste territoire. Bien plus qu’en France, pourtant bénéficiaire d’un territoire plus réduit, mais où tout un chacun est lié à sa région. C’est pourtant un Français qui s’attache à ce sujet, tourné aux Etats-Unis, en anglais. Un beau projet autour d’un couple qui se défait, avec un fils à charge, et à l'horizon une reconstruction et l'espoir d’une vie nouvelle.
"Mobile Homes" : la bande annonce
Ali et Ewan vivent de petits trafics dans une maison mobile, grâce à leur fils qui leur sert d'émissaire. Jusqu’à la rupture : Ewan quitte le domicile et Ali rencontre un constructeur de ces "mobile homes" dans lesquels elle vit. Quand Ewan veut revenir dans son existence, Ali décide qu'elle vivra seule avec son fils. 
Imogen Poots dans "Mobile Homes" de Vladimir de Fontenay

Imogen Poots dans "Mobile Homes" de Vladimir de Fontenay

© Incognito Films

Temporalité surdimensionnée

Chacune de ces étapes pourrait faire l’objet d’un film. Wladimir de Fontenay les réunit en un seul. Ce qui peut faire beaucoup. D’autant qu’il surdéveloppe ses séquences, ses scènes, avec des plans très montés mais souvent en surplus, ce qui rallonge son film en lui donnant une temporalité surdimensionnée par rapport au propos. Car de quoi s’agit-il ? D’une rupture, d’une reconstruction pour plonger dans une nouvelle vie. On a déjà vu cela cent fois. Pourquoi creuser autant le sillon ?
"Mobile Homes" : l'affiche

"Mobile Homes" : l'affiche

© Nour Films

LA FICHE

Genre : Drame
Réalisateur : Vladimir de Fontenay 
Pays : France / Canada
Acteurs : Imogen Poots, Callum Turner, Callum Keith Rennie, Frank Outon
Durée : 1h46
Sortie : 4 avril 2018

Synopsis : Ali et Evan sillonnent les routes entre les Etats-Unis et le Canada. Ils utilisent Bone, le fils d’Ali, âgé de huit ans, dans leurs trafics. Le jeune couple vit de plus en plus dangereusement. Tous rêvent pourtant d’un refuge, d’un foyer, mais leur fuite inexorable les entraîne sur un chemin qu’ils n’avaient pas prévu... Pour trouver sa place, Ali aura à faire un choix entre la liberté et sa responsabilité de mère.