"Miracle", rare film lituanien tragi-comique sur la mondialisation

Publié le 08/05/2018 à 11H21
 Eglè Mikulionyté, et Vyto Ruginis dans "Miracle" de Egle Vertelyte

 Eglè Mikulionyté, et Vyto Ruginis dans "Miracle" de Egle Vertelyte

© Urban Distribution

Rares sont les films lituaniens distribués en France. "Miracle", de la réalisatrice Egle Vertelyte, y montre beaucoup de vertu dans sa réalisation et son propos, au croisement du serbe Emir Kusturica et du finlandais Aki Kaurismäki. Au cœur du film, le thème de la mondialisation, un magnifique portrait de femme et une tonalité à part. Bien vu.

La note Culturebox

3
3/5

Forte et fragile

L’éleveuse de porcs la plus performante de Lituanie doit passer de l’ère stalinienne à celle de l’économie mondiale : violent. Encore plus quand ce changement idéologique se double de la présence d’un ex-mari alcoolique et envahissant, puis de l’arrivée d’un compatriote ayant émigré aux Etats-Unis, et revenu pour lui racheter sa ferme, avec un plan caché en tête. Compliqué : une situation que maîtrise parfaitement Egle Vertelyte dans un récit plein de subtilités.
"Miracle" : bande annonce (VO sous-titré anglais)
Hormis le scénario, que signe la réalisatrice, c’est sans doute grâce à son interprète principale, Eglè Mikulionyté, de tous les plans, inspirée, présente et investie, que "Miracle" atteint ses objectifs. Un très beau rôle de femme, forte et fragile : toute la palette d’une humanité remise en cause jusqu’à atteindre ses derniers retranchements, ses dernières failles.

Portrait de femme

La mise en scène favorise une image un peu froide, à l’image de la Lituanie, pays septentrional, neigeux. Irena (Eglè Mikulionyté), entrepreneuse, incapable de verser un salaire à ses employés en raison de la crise, est mise au ban de la communauté, jusqu’à inspirer de la haine. L’histoire d’une solitude, donc, perturbée par son "ex", puis l’arrivée de ce Lituanien, de retour des Etats-Unis dans une longiligne et caracolante Cadillac rouge. Drôle de "zozo" que ce Barmardas (Vyto Ruginis), pas très franc du collier…
 Eglè Mikulionyté dans "Miracle" de Egle Vertelyte

 Eglè Mikulionyté dans "Miracle" de Egle Vertelyte

© Urban Distribution
Si le sujet ne semble pas se prêter à la gaudriole, Egle Vertelyte prend soin d’apporter dans son traitement beaucoup d’humour, pour aboutir à une tonalité très particulière, où s’immisce une bonne part d’absurde. Les sentiments sont également au premier plan. Le personnage d’Irena, autour duquel tourne tout le film, allie la rusticité et la sensualité d’une femme mûre au tournant de sa vie. Beau portrait de femme, beau film.
"Miracle" : l'affiche

"Miracle" : l'affiche

© Urban Distribution

LA FICHE

Genre : Drame
Réalisateur : Egle Vertelyte  
Pays : Lituanie
Acteurs : Eglè Mikulionyté, Vyto Ruginis, Andrius Bialobzeskis
Durée : 1h31
Sortie : 9 mai 2018

Synopsis : 1992. Quelques part en Lituanie. Peu de temps après la chute du communisme, Irena, gérante d'une ferme porcine modèle de l'époque soviétique fait tous ses efforts pour l'adapter au nouveau système capitaliste. L'arrivée très démonstrative de Bernardas, businessman américain à la chevelure orangée, est perçue par Irena, comme la réponse à toutes ses prières. Sauveteur aux poches remplies de dollars, animé par les meilleures intentions, il dévoile progressivement des intérêts beaucoup moins nobles.