"Ma vie avec John F. Donovan" : le beau film de trop de Xavier Dolan

Mis à jour le 11/03/2019 à 22H28, publié le 11/03/2019 à 18H30
Jacob Tremblay dans "Ma vie avec John F. Donovan" de Xavier Dolan

Jacob Tremblay dans "Ma vie avec John F. Donovan" de Xavier Dolan

© Shayne Laverdière

Il ne fait aucun doute que Xavier Dolan est un des cinéastes majeurs depuis 2009 ("J’ai tué ma mère"), avec à son palmarès "Les Amours imaginaires" (2010), "Laurence Anyway" (2012), ou "Mommy" (2014, prix du Jury à Cannes). Enfant terrible multi-casquettes sur tous ses films, il marque le pas dans "Ma vie avec John F. Donovan", où une certaine redite et l‘impression de tourner en rond dominent.

La note Culturebox

3
3/5

Un épisode de la vie de Xavier Dolan

Il est cruel de porter grief à un cinéaste que l’on admire. Force est de reconnaître que le nouveau Xavier Dolan divise. Porté aux nues à en croire l’affiche ("L'oeuvre la plus ambitieuse et la plus maîtrisée de Xavier Dolan", selon le magazine Première), "Ma vie avec John F. Donovan", a été fustigé par la critique américaine. Ce revers a entraîné l'annulation de sa distribution mondiale, sauf en France. L’on peut comprendre le désarroi du cinéaste, alors qu’il faisait son retour sur les écrans après deux ans passés à la réalisation de son film, le premier en langue anglaise.
"Ma vie avec John F. Donovan" : la bande annonce
Dix ans après la mort du comédien John F. Donovan, Rupert confie à une journaliste son échange épistolaire à partir de ses 11 ans avec cette star de la télévision, et combien cette relation a motivé sa vocation d’acteur. Ce n’est pas la première fois que l’enfant terrible du cinéma québécois réalise un film au sujet autobiographique (reconnaissance de la différence, homosexualité, rapport mère/fils et à la famille). Des thèmes que l’on retrouve dans "Ma vie avec John F. Donovan", avec comme noeud de l'intrigue, un épisode de la vie de Xavier Dolan, quand il correspondait, enfant, avec la vedette d’une série TV dont il était fan. 

Un film trop chargé

Xavier Dolan a rassemblé un casting cinq étoiles pour son film, avec Kit Harington (pilier de "Game of Throne"), Susan Sarandon, Natalie Portman et Kathy Bates. Raconté en flash-back, la confidence de Rupert, alter ego de Dolan, est prétexte à des digressions sur ses rapports avec sa mère célibataire (Natalie Portman), et ceux de Donovan avec sa propre mère (Susan Sarandon). Le sujet se double d’une interrogation sur la considération des homosexuels à Hollywood, obligés de se cacher pour faire carrière. Un rejet qui poussera Donovan au suicide.
Kit Harington dans "Ma vie avec John F. Donovan" de Xavier Dolan

Kit Harington dans "Ma vie avec John F. Donovan" de Xavier Dolan

© Shayne Laverdière
Si tous ses thèmes sont dignes d’intérêt, Xavier Dolan ne parvient pas à nous toucher, car il ne réussit pas à les rassembler dans une trame cohérente. Entre la personnalité trouble de Rupert enfant, celle de Donovan dévoilée dans ses lettres, ses amours frustrés et sa carrière vacillante, les réactions des deux mères… à force de charger la barque, l’on se demande ou Dolan veut en venir. Le cinéaste est pourtant toujours brillant dans sa mise en scène et une mise en images des plus abouties, avec de magnifiques cadrages et des éclairages remarquables. Ses interprètes, eux aussi, sont impeccables. C’est l’écriture qui pèche et le montage qui ne parvient pas à faire le lien. A vouloir trop en mettre, le cinéaste perd l’essentiel de son récit et le spectateur. Qui trop embrasse, mal étreint.
"Ma vie avec John F. Donovan" : l'affiche

"Ma vie avec John F. Donovan" : l'affiche

© Mars Films

LA FICHE

Drame de Xavier Dolan
Pays : Canada
Avec :  Kit Harington, Jacob Tremblay, Susan Sarandon, Natalie Portman, Kathy Bates, Kris Zylka, Thandie Newton, Michael Gambon
Durée : 2h03
Sortie : 13 mars 2019

Synopsis : Dix ans après la mort d’une vedette de la télévision américaine, un jeune acteur se remémore la correspondance jadis entretenue avec cet homme, de même que l’impact que ces lettres ont eu sur leurs vies respectives.