"Le Grand jeu" : Jessica Chastain tire la bonne carte en femme de tête

Mis à jour le 31/12/2017 à 13H19, publié le 31/12/2017 à 13H17
Jessica Chastain dans "Le Grand jeu" d'Aaron Sorkin

Jessica Chastain dans "Le Grand jeu" d'Aaron Sorkin

© SND

Beaucoup d’argent en ce moment au cinéma. Après le film de Ridley Scott la semaine dernière sur le rapt de Paul Getty ("Tout l’Argent du monde"), "Le Grand jeu", premier film d’Aaron Sorkin, adapte l’autobiographie de Molly Bloom qui, de championne de ski accidentée, est devenue la reine du poker clandestin aux Etats-Unis. Avec une Jessica Chastain plus glamour que jamais, mais pas seulement…

La note Culturebox

3
3/5

Destin brisé

A l’heure où la condition féminine est sujette à une dénonciation des mœurs déviantes, occupant la politique et les médias, "Le Grand jeu" fait le portrait d’une femme forte, meurtrie qui, à force de volonté s’impose dans un monde d'hommes. Si elle joue de sa beauté pour mener sa barque, c’est son intelligence qui va la faire gagner. Trop gagner, pour que cela inquiète des prédateurs voraces qui vont vouloir lui damer le pion.

"Le Grand jeu" : la bande annonce
Abattue en plein vol dans une carrière de skieuse prometteuse, elle sera encore la cible du destin, une fois lancée dans son association à la tête d’une organisation de jeux clandestins. Elle se relèvera, pour à nouveau subir l'opprobre, puis toujours revenir. Sacré fatalité, sacrée pugnacité, sacrée foi en elle-même. Convaincue d’être dans le vrai, dans son droit, au regard de son passé, et pas "seulement" comme femme, mais comme individu, Molly Bloom force le respect.
Jessica Chastain dans "Le Grand jeu" d'Aaron Sorkin

Jessica Chastain dans "Le Grand jeu" d'Aaron Sorkin

© SND

Reine de cœur

Jessica Chastain est la reine de cœur du "Grand jeu". Non seulement par sa beauté, mais une interprétation dont la hauteur a déjà ébloui les écrans dans "The Tree of Life", "Take Shelter", "La Couleur des sentiments", "Zero Dark Thirty", "Des hommes sans loi", ou "Interstellar". Sacrée filmographie ! Idris Elba en avocat intéressé joue bien d’un personnage aux dents longues qui se laissera dépasser par la perspicacité, l’intelligence et le charme d’une femme qui joue de tous ses atouts. Kevin Costner en père autoritaire (son entraîneur), puis absent, est tout en sobriété : il est l’alpha et l’oméga de son histoire, avec au centre, sa confrontation à un univers machiste, pour s’en émanciper.
Jessica Chastain dans "Le Grand jeu" d'Aaron Sorkin

Jessica Chastain dans "Le Grand jeu" d'Aaron Sorkin

© SND
Le monde du jeu est un thème récurrent à Hollywood : L’Arnaqueur", "Le Kid du Cincinnati", "La Couleur de l’argent"… On a comparé "Le Grand jeu" à un "Loup de Wall Street" en jupon. Si ce n’est pas totalement faux, on serait plutôt du côté de "Casino", également de Martin Scorsese, vu le sujet, et la personnalité des protagonistes. Aaron Sorkin lance son film avec brio avec un montage rapide au cordeau, très réussi. Mais il reste un peu long (2h20) avec des digressions subtiles sur le poker dans lesquelles on se perd un peu, et une voix off trop présente. Toutefois, avec cette histoire incroyable taillée sur mesure, sa présence et son jeu, Jessica Chastain remporte la mise.
"Le Grand jeu" l'affiche

"Le Grand jeu" l'affiche

© SND

LA FICHE

Genre : Thriller / Drame
Réalisateur : Aaron Sorkin
Pays : Etats-Unis
Acteurs : Jessica Chastain, Idris Elba, Kevin Costner, Michael Cera, Jeremy Strong, Chriss O'Dwod, Bill Camp, Brian d'Arcy James
Durée : ​2h20
Sortie : 3 décembre 2017

Synopsis : Promise à une belle carrière sportive, Molly Bloom est obligée de racrocher les skis suite à un grave accident  En 2004, elle débarque à Los Angeles. Simple assistante, elle épaule son patron qui réunit toutes les semaines des joueurs de poker autour de parties clandestines. Virée sans ménagement, elle décide de monter son propre cercle : la mise d’entrée sera de 250 000 $ ! Très vite, les stars hollywoodiennes, les millionnaires et les grands sportifs accourent. Le succès est immédiat et vertigineux. Acculée par les agents du FBI décidés à la faire tomber, menacée par la mafia russe décidée à faire main basse sur son activité, et harcelée par des célébrités inquiètes qu’elle ne les trahisse, Molly Bloom se retrouve prise entre tous les feux…