"L'Homme fidèle" : Louis Garrel et Laetitia Casta dans une romance à la Truffaut

Mis à jour le 27/12/2018 à 23H37, publié le 23/12/2018 à 10H22
Louis Garel et Laetitia Casta dans "L'Homme fidèle" de Louis Garell

Louis Garel et Laetitia Casta dans "L'Homme fidèle" de Louis Garell

© Shanna Besson

Fils de son père le réalisateur Philippe Garrel, acteur émérite, Louis Garrel signe son troisième long métrage, "L'Homme fidèle", qu’il interprète aux côtés de son épouse à la ville Laetitia Casta, Lily-Rose Depp et le petit Joseph Engel, très prometteur. Une jolie romance à trois, ou quatre si l’on compte l’enfant, qui rappelle à plus d’une titre la saga Antoine Doinel de François Truffaut.

La note Culturebox

3
3/5

L’Amour en fuite

Dès le premier plan, un panorama sur les toits de Paris avec la Tour Eiffel, l’on pense à "L’Amour à vingt ans" ou "Baisers volés" de François Truffaut. Nous sommes dans l’appartement de Marianne (Laetitia Casta) qui vit avec Abel (Louis Garrel). Elle lui apprend qu'elle est enceinte d’un autre. Ils se séparent, alors que la sœur de Marianne, Eve (Lily-Rose Depp), est amoureuse d'Abel depuis son enfance. Devenue adulte, elle le conquiert alors qu’il s’est remis avec Marianne au décès de son mari.

Reportage : E. Cornet / N. Hayter / D. Bassompierre / L. Calvy / S. Korwin

Scénario "truffaldien" s’il en est, "L'Homme fidèle" renvoie également par son titre à "L’Homme qui aimait les femmes". Mais surtout à toutes les frasques amoureuses d’Antoine Doinel. Abel est ballotté dans ses rapports aux femmes, au "détriment de son plein grè". Ce sont elles qui le quittent, lui disent d’aller vers une autre, le manipulent pour le reconquérir. En cela, il est plus dépendant d’elles que Doinel qui prenait l’initiative. Mais le résultat n’est guère différent et rappelle le dernier film de la saga Doinel, "L’Amour en fuite".

"L'Homme fidèle" : la bande annonce

Reconnaissance

Hommage ? Connivence ? Louis Garrel voue un amour à la Nouvelle vague, en étant plus proche de Truffaut que de Godard. On retrouve avec plaisir ce sentiment dans son film, même si Paris, si bien filmé par l’auteur des "400 coups", n’y resplendit pas autant. Toujours est-il qu’une continuité demeure avec Truffaut : l’amour, le couple, l’enfance perturbée, avec le fils de Marianne (Joseph Engel), la conduite d’Abel qui souscrit à l’idée de succomber à Eve pour mieux la retrouver.
Lily-Rose Depp dans "L'Homme fidèle" de Louis Garrel

Lily-Rose Depp dans "L'Homme fidèle" de Louis Garrel

© Shanna Besson
"L’Homme fidèle" n’est pas pour autant un copier-coller. Louis Garrel filme bien, avec sa créativité, au-delà d’une production cadrée pour la télévision, même si elle en retrouve l’intimité, la proximité. Il touche par l’entrain de son intrigue et des personnages bien incarnés, des acteurs et actrices vraiment dirigés, qui nous entraînent dans une romance prenante, où l’on peut se reconnaître.
"L'Homme fidèle" : l'affiche

"L'Homme fidèle" : l'affiche

© Ad Vitam

LA FICHE

Genre : Drame
Réalisateur : Louis Garrel
Pays : France
Acteurs : Laetitia Casta, Louis Garrel, Lily-Rose Depp, Joseph Engel
Durée : 1h15
Sortie : 26 décembre 2018

Synopsis : Abel et Marianne sont séparés depuis 10 ans. Alors qu’ils se retrouvent, Abel décide de reconquérir Marianne.
Mais les choses ont changé : Marianne a un fils, Joseph, et sa tante, la jeune Ève, a grandi. Et ils ont des secrets à révéler…