"Dans la brume", étonnant film catastrophe intimiste avec Romain Duris

Par @Culturebox
Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 09/04/2018 à 14H05, publié le 03/04/2018 à 19H22
Romain Duris et Olga Kurylenko dans "Dans la brue" de Daniel Roby

Romain Duris et Olga Kurylenko dans "Dans la brue" de Daniel Roby

© Mars Films

Si le film de genre est peu abordé en France, sauf la comédie, la science-fiction est particulièrement négligée. Pour son troisième film, Daniel Roby s’y attelle avec talent, parvenant à allier un mystérieux phénomène survenu dans Paris au destin de parents éloignés de leur fille. Avec un Romain Duris convaincant.

La note Culturebox

4
4/5

Alliage

On avait vu Romain Duris dans le sable d’un Paris envahi par les dunes dans le film de SF raté de Cédric Klapish "Peut-être" (1999), dans lequel il donnait la réplique à Jean-Paul Belmondo. Le voilà dans un Paris recouvert d’une brume toxique, avec autrement plus de talent. Scénario original écrit à cinq, "Dans la brume" voit Mathieu (Romain Duris) et Anna (Olga Kurylenko) réfugiés dans un appartement qui surplombe une brume mortelle répandue dans Paris, contraints de venir en aide à leur fille isolée à quelque kilomètres d'eux.
"Dans la brume" : la bande annonce
Daniel Roby prend en main un bon sujet et parvient à lui donner une dimension spectaculaire en alliant scénario catastrophe, suspense et intimité. Un cocktail risqué et peu usité qui fonctionne parfaitement dans toutes ses dimensions. Les images de ce Paris dont les rues haussmanniennes sont envahies d’un nuage immaculé et mortel sont d’une beauté surréaliste, impressionnante. Les sorties de Mathieu et d’Anna pour venir en aide à leur fille sont prenantes, pleines de suspense. Mais ce que réussit "Dans la brume" avant tout, c’est d’allier cette intrigue de film d’action à un drame profondément humain.

Reportage : P. Deschamps /  C-M. Denis / L. Calvy / V. Christophe

https://videos.francetv.fr/video/NI_1212591@Culture

Au service de l’histoire

Daniel Roby, ses scénaristes et ses acteurs créent une belle alchimie, rarement atteinte entre film de genre et film d’auteur. Même si le réalisateur n’a pas participé au script, ce qui est rare en France. Il se met au service de son histoire, comme si cette humilité allait dans le sens de son film. Tant d’"auteurs" se gargarisent de leur écriture jusqu’à en faire des longs métrages boursouflés, comme pour se faire plaisir sans tenir compte du spectateur. Lui exige l’efficacité, le rythme, tout en gardant la profondeur et boucle le tout en 1h30. Impeccable.
Romain Duris dans "Dans la brue" de Daniel Roby

Romain Duris dans "Dans la brue" de Daniel Roby

© Mars Films
"Dans la brume" parvient enfin à allier film d’action, images impressionnantes et drame dans une veine européenne, française, comme  jamais. Tant mieux qu’il ne donne pas d’explication à cette étrange brume issue d’un séisme, le sujet est ailleurs. Elle est comme la parabole d’une peur dans laquelle a versé la société française, où la mort guette tout un chacun dès qu’il sort de chez lui quand il n’est pas agressé à domicile. Une peur dont se servent les politiques et les terroristes. Restez chez-vous bonnes gens, ne pensez pas trop, mais n'hésitez pas à braver la paranoïa ambiante pour vous retrouvez "Dans la brume".

Reportage  : Michel Vial 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1213227@Culture


"Dans la brume" : l'affiche

"Dans la brume" : l'affiche

© Mars Films

LA FICHE

Genre : Science-fiction / catastrophe / drame
Réalisateur :  Daniel Roby 
Pays : France / Québec
Acteurs : Romain Duris, Olga Kurylenko, Fantine Harduin, Michel Robin, Anna Gaylor
Durée : 1h29
Sortie : 4 avril 2018

Synopsis : Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille tente de survivre à cette catastrophe... Mais les heures passent et un constat s'impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume...