"Bienvenue en Sicile" : quand les Alliés ressuscitaient Cosa Nostra

Par Pierre-Yves Grenu @Culturebox
Mis à jour le 21/05/2018 à 15H15, publié le 21/05/2018 à 14H55
"Bienvenue en Sicile" de Pif

"Bienvenue en Sicile" de Pif

© Saje Distribution

Le touche à tout italien Pif rouvre une page assez méconnue de l’histoire de la seconde Guerre Mondiale : le débarquement américain en Sicile… Et comment la Mafia y a largement trouvé son compte. Quelques moments réussis, drôles ou émouvants, ne suffisent pas à sauver un plat souvent indigeste.

La note Culturebox

2
2/5
Nous sommes donc en 1943. L’Italie de Mussolini montre des signes de faiblesse, les Américains cherchent un point d’entrée vers la péninsule, ils choisissent la Sicile. Les services secrets préparent le terrain à New York, dans la cellule d’un certain Francky Luciano, grand parrain de la mafia italo-américaine… qui fournira le mode d’emploi et le réseau pour réussir l’opération !

La fin justifiant les moyens, les Américains ne se font pas prier pour accepter des compromis peu reluisants, remettant en liberté nombre de truands ripolinés pour l’occasion en prisonniers politiques antifascistes… Cosa Nostra, alors en grand déclin, se frise les moustaches. Elle a trouvé là une miraculeuse opportunité de reprendre le contrôle de l'île. Ses barons jouent donc pleinement la carte américaine. En échange, ils hériteront des postes-clés qui leur échappaient. C’est reparti pour une longue période de prospérité pour les mafieux.
L’histoire, largement inspirée de faits réels, ne manque pas d’intérêt mais on reste dubitatif sur le mode de traitement choisi, quelque part entre la 7e Compagnie et Don Camillo. La caricature est épaisse, l’humour lourdingue, parfois vulgaire. Il y avait pourtant de quoi faire, sur les bases de cet incroyable épisode historique : comment la mafia sicilienne a profité du "libérateur" américain, qui a fermé les yeux sur ce qu’il découvrait, offrant finalement aux malfrats un contrôle encore plus large sur l’île et ses habitants… 
"Bienvenue en Sicile" de Pif. © Saje Distribution
Il y a des moyens, l’image est saturée de couleurs, la reconstitution est précise. Mais l’humour est daté, tout le monde en fait des tonnes. La farce rappelle certains films à sketches italiens des années soixante, et pas les meilleurs… Quelques moments échappent tout de même à la lourdeur ambiante. On imagine alors ce qu’aurait pu devenir ce film avec un peu plus de grâce et de doigté.
"Bienvenue en Sicile" de Pif - © Saje Distribution

LA FICHE

Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Pif
Pays : Italie
Acteurs : Pif, Miriam Leone, Andrea Di Stefano et Mario Pupella
Durée : 1h39
Sortie : 23 mai 2018

Synopsis : New York, 1943. Arturo rêve d’épouser la belle Flora, déjà promise à un chef de la mafia new-yorkaise. La seule façon d’obtenir sa main est de la demander directement à son père, resté en Sicile. Arturo s’engage alors dans l’armée américaine. Il est loin d'imaginer que l'armée a scellé un pacte avec la mafia pour assurer le débarquement en Italie…