"Before Midnight" : Julie Delpy et Ethan Hawke en pleines turpitudes conjugales

Par @Culturebox
Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 25/06/2013 à 18H52, publié le 25/06/2013 à 18H51
July Delpy et Ethan Hawke dans "Before Midnight" de Richard Linklater

July Delpy et Ethan Hawke dans "Before Midnight" de Richard Linklater

© Prokino Filmverleih

En neuf ans de temps, Richard Linkater aura bouclé une trilogie qu’il n’avait pas prévue à la sortie de « Before Sunrise », puis celle de « Before Sunset ». Après la rencontre, puis l’engagement d’un jeune couple – toujours interprété par Julie Delpy et Ethan Hawke, c’est au tour du quotidien et des querelles de se faire jour, dans « Before Midnight ».

De Richard Linklater (Etats-Unis), avec : Julie Delpy, Ethan Hawke, Seamus Davey-Fitzpatrick - 1h48 - Sortie : 26 juin 2013

Synopsis : Une île grecque, une villa magnifique, en plein mois d’août. Céline, son mari Jesse et leurs deux filles passent leurs vacances chez des amis. On se promène, on partage des repas arrosés, on refait le monde. La veille du retour à Paris, surprise : les amis offrent au couple une nuit dans un hôtel de charme, sans les enfants. Les conditions sont idylliques mais les vieilles rancoeurs remontent à la surface et la soirée en amoureux tourne vite au règlement de comptes. Céline et Jesse seront-ils encore ensemble le matin de leur départ ?...
Before Midnight : la bande-annonce
Chronique d’un amour
Comme pour les précédents opus, le scénario de « Before Midnight » a été écrit collectivement, et notamment Julie Delpy. L’interprète, qui est par ailleurs réalisatrice de « Two Days in Paris », Two Days in New York » et du « Skylab », a une affinité toute particulière avec les histoires de couple, de famille et d’amis, une constance que l’on retrouve dans le film de Richard Linkater.

Après les feux de la rencontre, la plénitude du couple, s’instaurent l’usure et le manque de spontanéité qui marquent le détachement de l’un envers l’autre. Même les enfants ne parviennent à compenser le manque, l’érosion des sentiments. Le divorce pointe son nez, comme phénomène croissant de la vie de couple depuis les cinquante dernières années. La naissance, la vie et la mort, recoupent tout autant l’existence des êtres que leur relation amoureuse.
Ethan Hawke et Julie Delpy dans "Before Midnight " de Richard Linklater

Ethan Hawke et Julie Delpy dans "Before Midnight " de Richard Linklater

© Prokino Filmverleih
Before all
Jesse (Ethan Hawke) et Céline (Julie Delpy) font l’expérience de cette évolution, ou plutôt involution, sur la durée des trois films. En off, Jesse en a déjà fait l’expérience, puisqu’il est divorcé, a un fils d’un précédent mariage, et, visiblement, ne veut pas renouveler ce qu’il a vécu comme une épreuve. Aussi, Céline semble plus tentée par la séparation, n’étant encore jamais passé par là. Ils ont jusqu’au lendemain d’une journée solaire pour se décider, et la réponse n’est pas gravée dans le marbre à l’issue du film. Un quatrième opus en vue alors ? Lintaker répond qu’il y pensera peut-être dans cinq ou six ans…

Avec seulement dix-huit jours de tournage en Grèce, « Before Midnight » comporte de longues scènes au fil d’1h48 de projection. Très abondant en dialogues, souvent bien écrits, voire savoureux, et bien mis en bouche, le film peut devenir lassant, d’autant qu’il s’émousse en légèreté par rapport aux précédents. Mais cette différence de ton fait partie intégrante du projet et de sa cohérence… avant tout.