"Battle of the Sexes" : Emma Stone et Steve Carell rejouent le match du siècle

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/11/2017 à 15H51, publié le 20/11/2017 à 11H59
Steve Carell et Emma Stone dans "Battle of the Sexes"

Steve Carell et Emma Stone dans "Battle of the Sexes"

© Twentieth Century Fox France

Le réalisateur de "Little Miss Shunshine" s'empare de l'incroyable destin de Billie Jean King, championne de tennis et féministe. Emma Stone et Steve Carell se livrent à une "bataille des sexes" surréaliste…

La note Culturebox

4
4/5
Encore un biopic ? Certes, mais quand l'histoire réelle a autant de talent pourquoi donner du boulot à des scénaristes ! Au début des années 70, une jeune femme domine le tennis mondial. Billie Jean King est une battante qui ne se satisfait pas des titres qui s'accumulent. Un autre combat la mobilise : l'égalité homme-femme, et sa traduction concrète, la mise en place de primes équivalentes pour les hommes et les femmes… Et on en est très loin.

Les dirigeants du tennis mondial l'observent avec condescendance jusqu'au jour où elle claque la porte, emmenant avec elle les meilleures joueuses dans une compétition concurrente. Les sportives méritent-elles les mêmes droits que les hommes ? Leur jeu est-il aussi respectable ? Le débat fait rage et c'est le moment que saisit l'opportuniste Bobby Riggs, ancien champion quinquagénaire, pour lancer son défi. Même avec vingt-cinq ans de plus, il ne fera qu'une bouchée de la numéro un mondiale… Le match du siècle s'annonce…

Cet épisode incroyable de l'histoire américaine est totalement vrai. L'Amérique va se passionner pour la révolte des joueuses et surtout pour l'affrontement entre la championne et le vieux misogyne… 30 000 personnes y assisteront, 50 millions de téléspectateurs le suivront dans leur canapé.
"Battle of the Sexes" © Twentieth Century Fox France

Méconnaissable, Emma Stone est une Billie Jean King fort convaincante, mélange de douceur et de détermination. Steve Carell, lui, crève l'écran, irrésistible dans la peau de ce vieux champion roué, adepte de la provocation et flambeur invétéré. Quelques scènes, comme la réunion des parieurs anonymes, sont franchement désopilantes.
Steve Carell dans "Battle of the Sexes" © Twentieth Century Fox France

Avec des ingrédients pareils, inutile d'en rajouter ont du se dire Jonathan Dayton et Valerie Faris qui ont construit leur film de façon classique, alternant l'aventure sportivo-féministe et la dimension sentimentale. En marge de son combat, Billie Jean King, mariée à l'avocat Larry King, découvre son attirance pour les femmes via une relation passionnée avec sa coiffeuse. 
"Battle of the Sexes". © Twentieth Century Fox France

Très soigneusement reconstitué dans une Amérique seventies, avec de longs épisodes sportifs très crédibles, le film vaut d'abord pour son incroyable histoire. Et si on se dit que ses auteurs ont un peu forcé le trait, les images d'archives finales nous contredisent : tout était vrai, ou presque.

la fiche

Biopic américain de Jonathan Dayton et Valerie Faris – avec Emma Stone, Steve Carell, Andrea Riseborough, Sarah Silverman et Bill Pullman – durée : 2h01 – sortie : 22 novembre 2017
Synopsis : 1972. La championne de tennis Billie Jean King remporte trois titres du Grand Chelem. Mais loin de se satisfaire de son palmarès, elle s'engage dans un combat pour que les femmes soient aussi respectées que les hommes sur les courts de tennis. C'est alors que l'ancien numéro un mondial Bobby Riggs, profondément misogyne et provocateur, met Billie Jean au défi de l'affronter en match simple…