"Au Poste !" : Benoît Poelvoorde dans une garde à vue loufoque de Quentin Dupieux

Par @Culturebox
Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 02/07/2018 à 16H06, publié le 02/07/2018 à 15H51
Grégoire Ludig et Benoît Poelvoorde dans "Au Pposte !" de Quentin Dupieux

Grégoire Ludig et Benoît Poelvoorde dans "Au Pposte !" de Quentin Dupieux

© Diaphana Distribution

S’il en est à son sixième long métrage, Quentin Dupieux réalise avec "Au Poste !" son premier film en France. Le cinéaste, également musicien électro sous le pseudonyme de Mr. Oizo, a un univers bien à lui – un gang de liftés dans "Steak", un pneu serial killer dans "Rubber"... Avec "Au Poste !", il revisite le "Garde à vue" de Claude Miller où Benoît Poelvoorde interprète un flic iconoclaste.

La note Culturebox

3
3/5

Poelvoorde en flic perché

Fugain (Grégoire Ludig) passe une nuit au commissariat pour avoir déclaré la découverte d’un cadavre en bas de son immeuble. Interrogé par le commissaire Buron (Benoît Poelvoorde), il fait un témoignage décousu, face à un flic soupçonneux et fantasque : la nuit risque d’être longue… Alors que ses films précédents reposaient plus sur l’image que les dialogues, Quentin Dupieux les développe dans "Au Poste !", assurant avoir pris plaisir à retrouver sa langue natale après plusieurs tournages aux Etats-Unis ou au Canada.
"Au Poste !" : la bande annonce

Ce plaisir est d’autant plus communicatif que ces échanges sont mis en bouche par un Benoît Poelvoorde en grande forme, visiblement ravi d’être là, espérant depuis des lustres jouer justement un rôle de flic. C’est dire s’il n’entre pas dans les poncifs du genre, jouant de sa faconde nourrie de sympathie et d’autorité pour travailler son "client" (Grégoire Ludig). Ce dernier, embarqué par ce commissaire peu conventionnel, joue les innocents déstabilisés, victime ahurie de sa bonne foi, mais suspect par les incohérences de son récit.

Reportage : P. Deschamps / A . Zouiqueche / S. Langlais / C. Indjeyan

https://videos.francetv.fr/video/NI_1260093@Culture

Absurde réaliste

Quentin Dupieux organise son film entre scènes d’interrogatoire et retours en arrière sur les différentes étapes qui ont conduit Fugain à sa découverte. Il vaut mieux ne pas trop en dévoiler pour laisser la surprise des inventions de Dupieux à la fois scénariste et réalisateur. De ce point de vue on frôle le surréalisme, avec la dégustation d’une huître qui restera, une victime collatérale hilarante et un bel hommage au "Charme discret de la bourgeoisie" de Luis Bunuel lors d’un coup de théâtre renversant…
Grégoire Ludig dans "Au Poste !" de Quentin Dupieux

Grégoire Ludig dans "Au Poste !" de Quentin Dupieux

© Diaphana Distribution
La saveur de "Au poste !" réside dans le jeu avec l’absurde que maitrise si bien Dupieux de film en film en le traitant avec réalisme. Réalisme du commissariat, du cadre de vie de Fugain, des personnages… alors que les situations sont émaillées de détails saugrenus, jusqu’à un dénouement qui verse carrément dans le non-sens. L’humour est au rendez-vous avec une noirceur certaine en évitant toutefois tout cynisme. Un bon moment qui passe comme une lettre à la Poste, avec un duo d’acteurs au diapason.
"Au Poste !" : l'affiche

"Au Poste !" : l'affiche

© Diaphana Distribution

LA FICHE

Genre : Comédie policère
Réalisateur : Quentin Dupieux
Pays : France
Acteurs : Benoît Poelvoorde, Grégoire Ludig, Marc Fraize, Anaïs Demoustier, Orelsan, Philippe Duquesne, John Sehil
Durée : 1h13
Sortie : 4 juillet 2018

Synopsis :Un poste de police. Un tête-à-tête, en garde à vue, entre un commissaire et son suspect.