"Amour & Turbulences" : quand Bedos rencontre Sagnier

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 02/04/2013 à 17H07
Nicolas Bedos et Ludivine Sagnier dans "Amour et Turbulences" de Alexandre Castagnetti

Nicolas Bedos et Ludivine Sagnier dans "Amour et Turbulences" de Alexandre Castagnetti

© Universal Pictures International France

Jusqu’ici apparu de façon fugace dans plusieurs comédies (« Populaire », « L’Amour dure trois ans »…), Nicolas Bedos se voit dans un premier rôle avec « Amour & Turbulences », au côté d’une comédienne de tout premier plan, Ludivine Sagnier, pour une comédie sentimentale plutôt réussie, signée Alexandre Castagnetti (« La Chanson du dimanche »).

De Alexandre Castagnetti (France), avec : Ludivine Sagnier, Nicolas Bedos, Jonathan Cohen, Clémentine Célarié - (1h36)

Synopsis : Alors qu'un avion la ramène de New-York à Paris où elle s'apprête à se marier, Julie se retrouve assise à côté d'Antoine, un séduisant débauché qu'elle a aimé 3 ans plus tôt. Elle va tout faire pour l’éviter alors qu'il compte sur ces 7 h de vol pour la reconquérir ! Ils évoquent leur passé, revivent leur rencontre, leur amour, leur rupture, autant de scènes rocambolesques, romantiques et corrosives qui vont faire de ce voyage le plus important de leur vie.
"Amour & Turbulences" : la bande-annonce
Un script à 14 mains
Nicolas Bedos ne fait pas « que » jouer dans « Amour & Turbulences », il cosigne l’adaptation et les dialogues au côté de pas moins six autres collaborateurs, fait rare dans le cinéma français, par tradition « auteuriste ». Bedos a d’ailleurs accepté le film à condition de mettre la main à la pâte, confiant que son personnage s’inspirait en grande partie de ses affres passées.

Avec cette deuxième comédie en une semaine situé dans un avion, après « Les amants passagers » d’Almodovar - avec en toile de fond des histoires de sexe, c’est à croire que les cinéastes se sont passés le mot de s’envoyer en l’air. Si pas moins de sept personnes ont participé à l’écriture, ce qui est souvent un gage de ratage, le script s’avère plutôt réussi, les dialogues étant le point fort du film. Il n’y a toutefois pas de quoi grimper aux rideaux, même si les situations fonctionnent, tout en restant invraisemblables. Mais on y croit.
Nicolas Bedos et Ludivine Sagnier dans "Amour et Turbulences" de Alexandre Castagnetti

Nicolas Bedos et Ludivine Sagnier dans "Amour et Turbulences" de Alexandre Castagnetti

© Universal Pictures International France

Festival Bedos
Nicolas Bedos est comme dans des pantoufles dans la peau d’Antoine, puisqu’il en est, de son propre aveu, le modèle. Les récalcitrants au personnage fuiront le film, puisque c’est un festival Bedos auquel on assiste. Le revirement de situation final relativise toutefois l’image de cynique coureur de jupons qui lui colle à la peau. Nicolas Bedos se sentirait-il en quête de rédemption ?

https://videos.francetv.fr/video/NI_144883@Culture

Ludivine Sagnier est, elle, toujours aussi craquante, comme planante au-dessus de toute la distribution. Un casting pourtant bien servi, avec des seconds rôles bien sentis, notamment Jackie Beroyer en voisin de cabine commentateur des échanges entre Bedos et Sagnier, ainsi que Michel Vuillermoz en steward poussé à bout par Bedos. Alexandre Castagnetti donne de la verve à cette banale histoire d’amour/désamour, avec rythme et accélération dans sa résolution ; des moments de romantisme, aussi, réussissant là où les anglo-saxons - références en la matière - excellent. Enlevé.