"Abracadabra", un thriller espagnol sympathique et loufoque

Par Pierre-Yves Grenu @Culturebox
Publié le 01/04/2018 à 15H19
José Mota et Antonio de la Torre dans "Abracadabra"

José Mota et Antonio de la Torre dans "Abracadabra"

© Sony Pictures Releasing España

Une fois de plus, le cinéma ibérique démontre qu'il ne manque pas d'audace. A mi-chemin entre le thriller et la comédie acide, "Abracadabra" joue aux poupées russes mais souffre d'un final brouillon.

La note Culturebox

3
3/5
On l'avait quitté en flic bègue dans l'excellent "Que Dios nos Perdone", après l'avoir adoré en justicier tourmenté dans "La Colère d'un homme patient" et en père mutique dans "La Isla Minima" – trois des meilleurs films espagnols de ces dernières années – et voici qu'on retrouve Antonio de la Torre en gros macho, caricature vivante de supporter du Real, bête à manger le gazon du stade Santiago Bernabeu.

Vissé devant sa télé, il ne communique que par beuglements avec sa fille et sa femme, qu'il considère comme une esclave, tout juste bonne à lui sortir les bières glacées du frigo. Jusqu'à ce qu'une séance d'hypnose le transforme brutalement en mari idéal, impliqué dans les tâches ménagères, et en père bienveillant, capable d'expliquer à sa fille tout ce qu'elle n'a pas compris en cours de chimie… Il s'est passé un truc, assurément.  
Réalisateur du très poétique "Blancanieves" (2013), dans lequel il avait déjà confié le premier rôle à Maribel Verdú, Pablo Berger a troqué son noir et blanc contre des couleurs flashy. Son "Abracadabra" ne fait pas dans la dentelle, ses personnages sont entiers, peu portés sur la nuance, finalement assez proches de l'univers de la BD.

L'envoûtement de Carlos va être le prétexte à un glissement progressif de la comédie acide vers un thriller halluciné, où on croisera un tueur psychopathe dans des décors kitchissimes.
Maribel Verdú et Antonio de la Torre dans "Abracadabra" © Condor Distribution
Pour dire les choses, tout n'est pas réussi dans ce film sympathique, et le scénario s'embourbe parfois, en particulier à l'approche d'un final particulièrement perché. Mais "Abracadabra" mérite d'être découvert, pour sa liberté de ton, son humour rentre-dedans et un souci esthétique qui ne l'abandonne jamais, même dans la traversée de ses périodes les plus confuses.
"Abracadabra" © Condor Distribution

LA FICHE

Genre : Thriller - comédie dramatique
Réalisateur : Pablo Berger 
Pays : Espagne
Acteurs :  Maribel Verdú, Antonio de la Torre, José Mota et Josep Maria Pou
Durée : 1h36
Sortie : 4 avril 2018

Synopsis : Carmen est mariée à Carlos,un conducteur de grue macho, fan de foot, qui ne lui prête plus guère attention. Après une séance d’hypnose dont il est le cobaye pendant un mariage, Carlos devient le parfait époux. Quelque chose à changé.