"A Star Is Born" : l'étoile Bradley Cooper surpasse Lady Gaga

Par @Nijikid
Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 04/10/2018 à 19H21, publié le 02/10/2018 à 16H50
Bradley Cooper (Jackson Maine) et Lady Gaga (Ally) dans "A Star Is Born".

Bradley Cooper (Jackson Maine) et Lady Gaga (Ally) dans "A Star Is Born".

© Warner Bros. Entertainment Inc. / Clay Enos

Pour ses premiers pas en tant que réalisateur, l'acteur Bradley Cooper s'attaque à un classique du mélodrame hollywoodien. Troisième remake d'un film de 1937, "A Star Is Born" version 2018 se déroule dans les coulisses de l'industrie musicale. Un univers que l'actrice principale Lady Gaga connaît bien et que Bradley Cooper, qui lui donne la réplique, a su saisir intelligemment malgré des longueurs

La note Culturebox

3
3/5

Coup de foudre

Le film démarre pied au plancher, au cœur de l'action, en plein concert. Sur scène, Jackson Maine, une star du blues-rock-country joue en plein air face à une foule assez âgée. Il est incarné par un Bradley Cooper magnifiquement buriné dont la voix méconnaissable force sur les graves.

A peine le temps d'entendre les ovations qu'on retrouve notre rocker dans l'habitacle feutré du véhicule censé le ramener à l'hôtel, dans lequel il écluse en un clin d'oeil la moitié d'une bouteille de whisky avec quelques cachets. L'envers du décor, déjà : ce musicien adulé est alcoolique et manifestement au bout du rouleau.

D'ailleurs, il refuse de rentrer à l'hôtel, réclame un dernier verre. Dans le bar où il échoue, la soirée drag-queen hebdomadaire bat son plein. Au milieu des travestis, une seule vraie femme a le droit de passer derrière le micro : leur copine Ally (clin d'œil aux débuts de Lady Gaga ?). Serveuse et aspirante chanteuse, elle interprète "La vie en rose". Jackson Maine est sous le charme et c'est le coup de foudre. Le musicien va la prendre sous son aile et la faire exploser au grand jour.

Au début, le film enchante

Les premières scènes du film sont délicieuses. Les deux acteurs interprétant cet amour naissant sont au diapason. Lady Gaga est bluffante en jeune auteure compositrice suffisamment sûre de son talent mais doutant de sa beauté - l'industrie musicale s'est chargée de la décourager en lui assénant que sa voix est ok mais pas son physique.

A ce moment là, Stéfani Germanotta (son vrai nom) joue vraiment. Naturelle, sans apprêts, loin des excentricités de la Gaga, elle apparaît vulnérable mais pas naïve, et bien sûr dotée comme dans la réalité d'une sacrée voix. Bradley Cooper est formidable en musicien dépressif, sensible et lessivé, dont seul l'amour parvient à rallumer des étoiles dans les yeux.

La scène où Jackson Maine invite Ally à monter sur scène pour chanter en duo le titre "Shallow" qu'elle lui a dévoilé quelques heures plus tôt sur un parking est un moment fort. Gaga interprète avec justesse le débat intérieur qui se joue en elle et le triomphe de la volonté qui la mènera sous le feu des projecteurs.

Une seconde moitié moins convaincante

Souci : cette acmé du film étant atteinte assez rapidement, le reste du long-métrage (2h15 au total) s'avère en-deça. Déjà, l'histoire étant archi rebattue - une étoile naît, une autre meurt - le suspense en est cruellement absent. Le scénario déroule alors sa dramaturgie un peu plan-plan.

Si Lady Gaga parvient à toucher au début du film en jouant la vulnérabilité, sa transformation en star de compétition avec coiffures flashy et chorégraphies obligées à la Beyoncé n'est pas franchement passionnante. Passée la première moitié du film, Bradley Cooper peine quant à lui à convaincre en rocker déclinant de plus en plus flingué (il est trop beau, trop jeune, trop en forme) même si son jeu force ici et là l'admiration.

Heureusement, le frère-manager de Jackson Maine, interprété par Sam Elliott, un taiseux capable d'en dire beaucoup d'un simple haussement de sourcil, offre un peu de profondeur au récit. Quant au père d'Ally (interprété par Andrew Dice Clay), qui s'autoproclame l'égal de Sinatra, il apporte avec son gang de chauffeurs privés rigolards une pointe d'humour bienvenue à cette histoire d'amour un peu convenue.

Car c'est bien cela que souhaitait raconter Bradley Cooper : une histoire d'amour. A travers cette "saga amoureuse entre deux individus imparfaits (...) j'avais envie d'explorer les émotions essentielles qui se cachent sous le glamour et les paillettes", dit-il.
Bradley Cooper (Jackson) et Lady Gaga (Ally) dans "A Star Is Born" .

Bradley Cooper (Jackson) et Lady Gaga (Ally) dans "A Star Is Born" .

© Warner Bros. Entertainment Inc. And Ratpac-Dune Entertainment LLC/ Neal Preston

La musique triomphe

Pour ses premiers pas en tant qu'actrice, Lady Gaga bénéficie d'un rôle sur-mesure dont elle a beaucoup discuté avec le réalisateur. Une star du cinéma est-elle née ? On attendra son prochain film pour le crier sur tous les toits. Pour ses premiers pas de l'autre côté de la caméra, l'acteur Bradley Cooper s'attaque quant à lui à un gros morceau et relève le défi, démontrant un talent certain de réalisateur.

Outre l'amour, ce qui triomphe dans ce film c'est la musique. Avec deux méga tubes annoncés, "Shallow" et le final grandiose "I'll never love again", la bande originale très nourrie et réussie co-écrite notamment par Mark Ronson et Lukas Nelson de Promise of The Real (l'actuel backing-band de Neil Young), assure à Lady Gaga de renouer avec la cime des charts mondiaux. Mais si vous voulez notre avis, Bradley Cooper chante très bien aussi (ses propres chansons) et a toutes ses chances sur les ondes. Alors, après avoir souri d'aise en entendant à fond les ballons dans plusieurs scènes les Beastie Boys et LCD Soundsystem, on vote oui pour un Oscar... musical.
L'affiche du film "A Star Is Born" de Bradley Cooper


LA FICHE

Genre : Drame, Musical
Réalisateur : Bradley Cooper
Pays : Etats-Unis
Avec :  Bradley Cooper, Lady Gaga, Sam Elliott, Andrew Dice Clay, Dave Chappelle
Durée : 2h16
Sortie : 3 octobre 2018

Synopsis : Star de la country, Jackson Maine découvre Ally, une jeune chanteuse très prometteuse. Tandis qu'ils tombent follement amoureux l'un de l'autre, Jack propulse Ally sur le devant de la scène et fait d'elle une artiste adulée par le public. Bientôt éclipsé par le succès de la jeune femme, il vit de plus en plus de mal son propre déclin…