"This is England" : Rouen, capitale du court-métrage britannique

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/11/2016 à 18H09, publié le 17/11/2016 à 17H57
5e édition du festival de courts-métrages  "This is England" de Rouen (détail affiche)

5e édition du festival de courts-métrages  "This is England" de Rouen (détail affiche)

© DR Festival This is England

Du 14 au 19 novembre, le Cinéma Omnia République de Rouen accueille un festival unique dédié à la richesse et la création britannique dans le 7e art. "This is England" propose une trentaine de courts-métrages parmi ce qui se fait de mieux de l'autre côté de la Manche, pour un public de plus en plus conquis. Rencontre avec son directeur, Christophe Thierry.

Né d'un jumelage Rouen-Norwich et surtout d'une passion commune pour le 7e art, le festival This is England a émergé en 2012 pour faire perdurer la relation unique entre la Normandie et le Royaume-Uni sous le prisme du cinéma. Des professeurs d'anglais comme Christophe Thierry, le directeur du festival, ainsi que des passionnés du 7e art ont eu cette volonté de partager avec le public français, leurs pépites dénichées dans la culture britannique et dévoiler leur créativité, bien au delà de leur territoire.  

Equipe : M. Libert / J. Bèque / P. Taddéï / S. Pierson

https://videos.francetv.fr/video/NI_854203@Culture

 
This is England se sont près de trente courts-métrages en compétition qui concourent dans trois catégories : documentaires, fictions et films d'animations. Toutes les projections ont lieu au cinéma Omnia République qui accueille la manifestation pour sa cinquième édition. Outre un public averti, le festival a pour ambition de sensibiliser le jeune public à la culture anglaise. De fait, des séances scolaires sont programmées tout au long de la semaine. Des rencontres avec les réalisateurs, scénaristes et producteurs permettent un échange étroit et privilégié.

Cest un bon endroit pour développer son réseau et rencontrer des gens. C'est une récompense après avoir travaillé sur un film de le voir sur grand écran et de voir comment un public non anglophone réagit"

Simon O'Neill
Réalisateur "Drop the hand"

Outre les projections de films, le festival est aussi ponctué par des rencontres ou des soirées concert pour faire perdurer l'ambiance so british jusque dans les bars de la capitale normande.

Un festival à découvrir jusqu'au 19 novembre avec une sélection de courts-métrages très éclectique.