Migrants en réalité virtuelle : Alejandro González Iñárritu recevra un Oscar spécial

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 28/10/2017 à 19H06, publié le 28/10/2017 à 18H44
Alejandro González Iñárritu à une conférence de presse dans une université de Mexico pour parler de "Carne y Arena" (12 septembre 2017)

Alejandro González Iñárritu à une conférence de presse dans une université de Mexico pour parler de "Carne y Arena" (12 septembre 2017)

© Alfred Estrella / AFP

Le réalisateur mexicain Alejandro González Iñárritu recevra un Oscar spécial pour son œuvre "Carne y Arena", un court métrage offrant une plongée en réalité virtuelle dans l'enfer des migrants, a annoncé vendredi soir l'Académie américaine des arts et des sciences.

Casques de réalité virtuelle sur les yeux, pieds nus, sirènes hurlantes... Pendant un peu plus de six minutes, les spectateurs vivent le périlleux voyage d'un petit groupe de migrants tentant d'entrer aux États-Unis par le désert de Sonora. Des garde-frontières armés séparant les hommes d'un côté, les femmes et les enfants de l'autre, les chaussures abandonnées et les cris...

Cette installation propose une "immersion physique et profondément émouvante dans le monde des migrants traversant le désert", souligne le président de l'Académie, John Bailey, dans un communiqué. "Plus encore qu'une avancée créative dans le monde encore naissant de la réalité virtuelle, il nous relie de façon viscérale aux réalités politiques et sociales criantes de la frontière entre le Mexique et les États-Unis."

L'annonce de cette distinction survient alors que les autorités américaines viennent de présenter des prototypes du futur mur, voulu par Donald Trump, qui séparera les États-Unis et le Mexique.

L'Oscar spécial sera remis le 11 novembre

Déjà lauréat de deux Oscars en deux ans, pour "Birdman" en 2015 et "The Revenant" en 2016, Alejandro González Iñárritu recevra, avec son directeur de la photographie Emmanuel Lubezki, cet Oscar spécial le 11 novembre, lors des Governors Awards à Hollywood. Le court métrage a été présenté à Cannes, hors compétition, en mai 2017, sonnant l'arrivée de la réalité virtuelle au sein du festival, une première.

Actuellement, "Carne y Arena" (littéralement : viande et sable) est projeté à la Fondation Prada à Milan, au Centre culturel Tlatelolco de Mexico et au musée LACMA de Los Angeles, où tous les billets ont été vendus pour les prochains mois. Pas de projection prévue en France pour l'instant, semble-t-il, mais cet Oscar pourrait changer les choses.

Pour Canal+, Alejandro González Iñárritu parlait de "Carne y Arena" et de réalité virtuelle au Festival de Cannes en mai 2017