Julie Gayet se fait l'ambassadrice du court métrage à Clermont-Ferrand

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/02/2018 à 18H03, publié le 07/02/2018 à 11H34
Julie Gayet, présdidente de l'association "Faites des Courts, Fête des films" au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand.

Julie Gayet, présdidente de l'association "Faites des Courts, Fête des films" au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand.

© France 3 / Culturebox

C’est le plus grand festival consacré au court métrage au monde. Jusqu’au 10 février, de jeunes réalisateurs du monde entier ont rendez-vous à Clermont-Ferrand. Pas étonnant dans ce contexte de croiser dans les allées du festival, Julie Gayet. La comédienne est l’ambassadrice de la Fête du court métrage qui se déroulera cette année du 14 au 20 mars.

Interview : Richard Beaune
Julie Gayet, présdidente de l'association "Faites des Courts, Fête des films" au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand.

Julie Gayet, présdidente de l'association "Faites des Courts, Fête des films" au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand.

© France 3 / Culturebox
Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Un temps où dans les cinémas, avant les films, étaient projetés des courts métrages. Une tradition aujourd’hui disparue mais que l’association "Faites des Courts, Fête des films", dont Julie Gayet est la présidente, tente de remettre au goût du jour. Jusqu’à présent, la Fête du court métrage ne se déroulait que sur une journée. Mais cette année, pour la première fois, c’est toute une semaine qui sera dédiée à cet exercice qui a vu la naissance de nombreux talents.
Du 14 au 20 mars, dans une trentaine de villes ambassadrices, 4000 cinémas, établissements scolaires médiathèques et autres sites qui accueillent du public vont projeter une sélection de films courts. Des grands noms du cinéma, qui tous se sont essayés au court métrage, aux talents naissants (un focus sera fait sur une quinzaine de jeunes réalisateurs parmi lesquels Jessica Palud dont le film Marlon est nommé aux Césars 2018) en passant par les films destinés au jeune public, au total plus de 120 œuvres seront diffusées durant cette semaine que les cinéphiles trouveront forcément… trop courte.