"14 millions de cris" : un film choc pour dénoncer les mariages forcés

Par @Culturebox
Publié le 07/03/2014 à 11H56
Adèle Gasparov dans "14 millions de cris" de Lisa Azuelos, un court-métrage pour dénoncer les mariages forcés

Adèle Gasparov dans "14 millions de cris" de Lisa Azuelos, un court-métrage pour dénoncer les mariages forcés

© capture écran YouTube

Pour la journée des femmes, la réalisatrice Lisa Azuelos a tourné un court-métrage choc pour dénoncer les mariages forcés, mettant en scène une fillette de 12 ans mariée de force à un homme âgé.

"14 millions de cris", un film de 4 minutes en noir et blanc, raconte l'histoire d'une petite blonde aux yeux bleus (Adèle Gasparov), d'un milieu bourgeois parisien, qui au retour du collège se voit offrir par sa mère (Julie Gayet) une jolie robe blanche. Celle-ci la maquille et quand elle est prête, son père (Alexandre Astier) la complimente : "Une vraie petite femme."
 
Ils conduisent la petite fille en voiture à la mairie, sans lui dire où ils vont. Elle se retrouve, devant une centaine d'invités enjoués, mariée à un homme d'une soixantaine d'années.
"14 millions de cris", un film contre les mariages forcés
 
"Les petites filles ne sont pas des femmes"
"Les petites filles ne sont pas des femmes", conclut le film, sur la scène du viol de l'enfant par le mari.

"Le film s'appelle '14 Millions de Cris' car il y a 14 millions de filles mineures mariées de force tous les ans dans le monde. Ce film est mon cri à moi pour que l'on puisse entendre le leur. Et que cesse l'idée que cela puisse être une normalité", explique Lisa Azuelos.
 
Les mariages forcés, concerneront selon le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) 14,2 millions de filles de moins de 18 ans chaque année entre 2011 et 2020 dans les pays en développement (Afrique subsaharienne et Asie du sud principalement).
 
En France, 70.000 filles seraient concernées.