"Ta mère" de Touria Benzari, chronique d'une comédie sociale franco-marocaine

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2015 à 18H58, publié le 10/12/2015 à 17H59
Touria Benzari et Sofia Manousha, la réalisatrice et la comédienne de "Ta mère"

Touria Benzari et Sofia Manousha, la réalisatrice et la comédienne de "Ta mère"

© France 3 / Culturebox

Avec "Ta mère" Touria Benzari réalise à la fois un rêve et un film. Comédie sociale tournée entre la Bourgogne et le Maroc, le film tiré d'une histoire vraie raconte les mésaventures de deux jeunes gens que les mères ont décidé de marier suite à un petit flirt de vacances. Au casting du long-métrage, Sofiia Manousha, Salim Kechiouche, Julie Gayet ou encore Barbara Cabrita. Sortie le 30 décembre.

"Ta mère" de Touria Benzari est le résultat de trois courts-métrages que la réalisatrice dijonnaise a tourné sur plusieurs années entre Paris, la Bourgogne et le Maroc. Comédie à l'anglaise en trois actes, le long-métrage de Touria Benzari effectue plusieurs allers-retours sentimentaux entre Dijon, Marrakech, Sofia, Salim, Emilie et surtout les mères. 

Une équipe de France 3 Dijon a suivi les tribulations du film qui sortira sur les écrans le 30 décembre 2015. 

Une série signée Eric Sicaud / Amélie Douay / Yoann Étienne / Damien Rabeisen / Nicolas Tupinier / Antoine Bergey / Cyrille Fouquin / Lucile Feuillebois 


Episode 1 : La magie de Touria 

"Ta mère" est inspiré d'un fait réel assez commun que Touria Benzari a touché de près et qu'elle a voulu raconter avec légèreté. Le film évoque le quotidien de jeunes gens issus de l'immigration, qui sont avant tout français mais qui sont confrontés à des traditions familiales très ancrées. 

Les rencontres de l'ARP (la société des auteurs réalisateurs producteurs), lui permettent de faire les bonnes rencontres, sa volonté et son talent sont immédiatement remarqués par les professionnels. Le réalisateur Jean-Louis Hubert (Le grand chemin, la Smala) salue sa sensibilité à capter l'intimité de la famille, le producteur Christian Zerbib flaire assez vite la magie sur son premier court-métrage. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_577822@Culture

Episode 2 : les bonnes étoiles de Touria

La magie commence en 2011 lorsque la réalisatrice rencontre Christophe Taudière, le responsable du pôle courts-métrages à France Télévisions. Il signe le premier film pour l'émission "Histoires courtes" et s'engage pour la suite."C'est très atypique, mais j'ai tout de suite ressenti le fait que Touria ne faisait pas de courts-métrages mais était déjà dans la durée de l'histoire". Julie Gayet aussi voit immédiatement le talent de la cinéaste. La comédienne qui joue dans "Ta Mère" souligne l'écriture et l'énergie de l'auteur : "c'est ça être réalisateur, c'est convaincre une équipe et savoir emmener les comédiens.Touria c'est une auteure", affirme-t-elle. Autre modèle de la réalisatrice, le comédien Charles Berling qui loue son intelligence de narration, son sens des acteurs et du cadre. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_577894@Culture

Episode 3 : La fée transforme les trois courts en un long-métrage

C'est lors d'une projection des courts-métrages à l'Institut du Monde arabe à Paris que Touria décide de réunir les trois actes sur une même bobine. Deux ans après le tournage du premier opus, le film devrait sortir dans une cinquantaine de salles en France. Pour Barbara Cabrita qui interprète l'amie de Sofia "Ta mère est une sorte d'ovni au cinéma". 

A deux mois de la sortie en salle, les équipes techniques et de production s'affaire encore. "L'idée c'est de le sortir dans toutes les grandes villes importantes pour le cinéma", assure Laurent Hébert, distributeur du film pour Veo2max Films Productions. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_577940@Culture

Episode 4 : Fière d'être une réalisatrice franco-marocaine

Invitée au festival du film d'Agadir (Maroc), Touria Benzari vient présenter "Ta mère" avec les acteurs principaux de son film. Pour la réalisatrice d'origine marocaine, revenir sur la terre de ses racines c'est un double challenge. "Je suis française d'abord et marocaine ensuite et ici je viens sur les terres de ma mère. Je suis fière que l'on me considère comme une réalisatrice franco-marocaine", dit-elle alors qu'elle vient de répondre à une interview pour la télé marocaine. Un rêve de petite fille qu'elle réalise aujourd'hui grâce à tous ceux qui ont cru en elle, mais d'abord grâce à son talent et à sa pugnacité. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_577990@Culture


 "Ta mère" de Touria Benzari va concourrir aux Césars 2016 dans la catégorie "Meilleur premier film".  
Ta mère © DR