succès d’audience confirmé

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/05/2015 à 14H27, publié le 13/05/2015 à 12H32
Les trois principales comédiennes de la série sur le plateau de France3

Les trois principales comédiennes de la série sur le plateau de France3

Clap de fin pour la série de France3. Les deux derniers épisodes de « La vie devant elles » ont été diffusés hier. La série a connu un nouveau succès avec près de 3,2 millions de téléspectateurs. Les trois principales comédiennes étaient les invitées du JT de France3 Nord-Pas-de- Calais.

Les six épisodes ont tenu en haleine plus de trois millions de spectateurs, chaque soir de diffusion. Une belle audience pour cette fresque qui retrace le destin de trois jeunes filles dans la France des années 70. Les trois principales comédiennes étaient hier sur le plateau du JT de France 3 Nord-Pas-de-Calais, région où la série a été tournée.

https://videos.francetv.fr/video/NI_160349@Culture


Un retour chaleureux  

Alma Jodorowsky, Lily-Fleur Pointeaux et Stéphane Caillard ont reçu un accueil chaleureux pour leur retour dans la région. Les trois comédiennes ont eu la surprise d’être attendues devant les locaux de France 3 Lille par de nombreux fans. « Nous sommes contentes que les gens apprécient l’image que l’on a essayé de recréer de cette  région là, à cette époque là », explique Stéphane Caillard devant les caméras de France 3.

Les années 70, « un fantasme pour notre génération »  

La série a pour décor les années 70. Une décennie  mythique pour les trois comédiennes qui n’ont pas connu cette période marquée par de profonds changements économiques et sociaux. « C’est une époque qui occupe beaucoup nos fantasmes, reconnaît Alma Jodorowsky, on fait partie d’une génération qui a un peu une image d’Epinal des années 70 ».

Fières d’être porteuses d’un message féministe  

La série aborde notamment les problématiques de l’époque comme l’IVG et la libération sexuelle. Des sujets féministes que les trois comédiennes se disent fières d’avoir défendues dans la série.  « C’est au fur et à mesure qu’on a tourné, que ça s’est avéré être une série portée par des femmes ( ….). C’est beaucoup d’amour de la part du réalisateur que de donner de l’importance à ces femmes ».