Claude Pinoteau, réalisateur de "La Boum", est mort

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 06/10/2012 à 12H50
Le réalisateur Claude Pinoteau en 2009

Le réalisateur Claude Pinoteau en 2009

© Archives du 7eme Art / Photo12

Le réalisateur Claude Pinoteau, qui avait révélé Isabelle Adjani avec "La Gifle" (1974) et Sophie Marceau avec "La Boum" (1980), est décédé vendredi à l'âge de 87 ans à Neuilly-sur-Seine, a-t-on appris samedi auprès de son agent.

"La boum est finie", ont regretté en choeur des internautes nostalgiques, saluant la mémoire de celui qui a bercé leur jeunesse avec les aventures de "Vic", l'adolescente romantique incarnée par la débutante Sophie Marceau dans "La Boum".

"Avec lui, le cinéma français perd l'un de ses plus grands réalisateurs, aussi populaire qu'exigeant", a souligné la ministre de la Culture,, Aurélie Filippetti, dans un communiqué.

https://videos.francetv.fr/video/NI_133123@Culture

 

Fils du régisseur Lucien Pinoteau, Claude Pinoteau, naît le 25 mai 1925. Entré dans le monde du cinéma comme accessoiriste, puis régisseur, il devient assistant réalisateur en travaillant aux côtés de Jean Cocteau sur "Orphée"dès 1948, Jean-Pierre Melville, Henri Verneuil ou Claude Lelouch. Il passe à la réalisation par l'école du court-métrage en 1960, avant de mettre en scène son premier long en 1973, avec "Le Silencieux", dans lequel il dirige Lino Ventura qu'il réinvitera sur "La Gifle", un an plus tard, où il révèle Isabelle Adjani. Le film remporte le Prix Louis Deluc.

https://videos.francetv.fr/video/NI_133133@Culture

 

Depuis son premier long métrage, c'est le succès. Ventura peut-être considéré comme son acteur fétiche puisqu'il le remet en tête d'affiche dans "L'Homme en colère" (1979) et "La Septième cible" (1984).

La bande-annonce de "La Gifle" :

Réalisant films policiers et thrillers, Pinoteau a également un don pour la comédie. Il dirige ainsi Yves Montand dans "Le Grand escogriffe" en 1975. Mais c'est "La Boum" où il révèle la toute jeune Sophie Marceau qui casse la baraque, devenant le film de toute une génération en 1980.

https://videos.francetv.fr/video/NI_133129@Culture

 

Le film est un tel succès qu'il réalise une "Boum 2" en 1982, puis "L'Etudiante" où le personnage de Valentine peut être identifié à celui de Vic quelques années plus tard, toujours sous les traits de Sophie Marceau.


La bande-annonce de "La Boum" :

Les années 90 le dirigent vers des sujets plus dramatiques, comme "La Neige et le feu" (1991) et sur un ton plus léger "Les Palmes de Mr. Schultz" (1997). Il réalise en 2005 un documentaire pour la télévision : "Un abbé nommé Pierre, une vie pour les autres".

Réalisateur, adaptateur, dialoguiste ou producteur, Claude Pinoteau avait pratiqué tous les métiers du cinéma au cours d'une riche carrière qu'il avait entamée en 1939 et qui s'écrivait en pointillé depuis la fin des années 90.