Cinémas indépendants : les raisons d'un succès

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/06/2017 à 11H03, publié le 24/06/2017 à 16H51
Le cinéma indépendant Ciné104 à Pantin (Seine-Saint-Denis)

Le cinéma indépendant Ciné104 à Pantin (Seine-Saint-Denis)

© Culturebox / Capture d'écran

A 11 ou 12 euros la place, le cinéma est devenu un luxe pour beaucoup de Français. Ils sont encore nombreux à se tourner vers les cinémas indépendants. Des salles plus conviviales, qui proposent des tarifs plus doux et surtout une autre approche du 7e art

Qu’on les appelle cinémas indépendants ou cinémas d’art et d’essai, en ville comme à la campagne, ils ont l’art de fidéliser leur public. Des petits cinémas locaux qui au cœur d’un village ou d’un quartier sont de véritables outils culturels et des créateurs de lien social, car accessibles au plus grand nombre grâce aux subventions qui leur permettent de proposer des tarifs bien inférieurs aux salles classiques. C'est le cas du Ciné104 à Pantin près de Paris qui totalise 70 000 entrées par an.

Reportage : M. Weber / L. Bignalet / S. Richardson

https://videos.francetv.fr/video/NI_1024461@Culture

Réseau le plus dense d’Europe

Ces établissements cultivent une autre approche du cinéma, plus artisanale, très loin du modèle des multiplexes, en proposant une programmation différente, et surtout en organisant autour des films une multitude d’évènements, d’animations et des rencontres avec des professionnels, réalisateurs, acteurs et techniciens. Tout cela sans supplément de prix la plupart du temps.

Quand en 2015, la fréquentation des salles classiques a baissé, les cinémas indépendants ont su, eux, conserver leurs spectateurs. En France, 73% des cinémas sont des cinémas indépendants. C’est le réseau le plus dense d’Europe.

Et n’oubliez pas qu’à partir de ce dimanche 25 juin et jusqu’au mercredi 28, c’est la 33e Fête du cinéma et la place sera à 4€ pour tous, partout en France, pour tous les films et à toutes les séances. L’an dernier, la Fête a enregistré plus de 3,2 millions d’entrées.