Bruno Dumont va tourner une mini-série télé dans le Nord

Par @Culturebox
Publié le 30/05/2013 à 14H05
Bruno Dumont à Cannes en mai 2011

Bruno Dumont à Cannes en mai 2011

Bruno Dumont va tourner cet été une mini-série policière pour Arte. Le tournage de "P’tit Quinquin" commencera en juillet dans le Nord, sur la Côte d’Opale

"C'est une série policière, qui sera diffusée sur Arte. Ce sera une enquête criminelle à rebondissements, avec des crimes, mystérieux, commis sur la Côte d'Opale. Une équipe de policiers mènera l'enquête. Des rôles importants seront tenus par des enfants", déclarait le réalisateur nordiste en janvier, à La Semaine dans le Boulonnais.
 
C’est la première fois que Bruno Dumont, primé trois fois à Cannes, tourne une série de fiction pour la télévision (il a réalisé une série documentaire, "Arthur et les fusées", en 1996).
 
Interrogée par Toutelatélé, Judith Louis, directrice de l’unité fiction d’Arte France, a révélé que le projet avait été proposé à la chaîne en décembre dernier.
 
Quatre épisodes de 52 minutes
"Bruno Dumont avait envie de s’essayer au format série" dit-elle, "Chez Arte, on accompagne son travail depuis longtemps et on aime énormément l’univers de ce cinéaste. Il nous a proposé une mini-série de 4x52 minutes, sur laquelle on est parti sans réfléchir trop longtemps. C’est un vrai pari parce qu’on demande à un cinéaste, qui a un univers très fort, de venir jouer le jeu de la télévision et de la série."

Bruno Dumont, auteur aux ambiances plutôt lourdes, "a aussi envie d'assumer des moments de comédie", raconte Judith Louis.
 
Une enquête policière autour de cadavres découverts dans un village
L’enquête policière est menée par un tandem "étonnant et poétique" autour d’une série de cadavres découverts dans un petit village du Nord, poursuit le site, précisant que les événements sont également vus à travers le regarde d’un adolescent (P’tit Quinquin) et d’une jeune fille.

Après des films institutionnels et des courts métrages, Bruno Dumont a été remarqué pour son premier long métrage, "La Vie de Jésus", prix Jean-Vigo en 1997. Il a reçu les deux prix d’interprétation et le grand prix du jury à Cannes avec "L’Humanité" (1999), et à nouveau le grand prix du jury avec "Flandres" (2006).

Il tourne généralement avec des acteurs non professionnels, sauf dans son dernier film, "Camille Claudel 1915", où c’est Juliette Binoche qui incarne la sculptrice. Pour "P'tit Quinquin", il a prévu de travailler avec des enfants de la région.