Bright Star, la passion selon Jane Campion

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 15/05/2009 à 14H48
Bright Star, la passion selon Jane Campion

Bright Star, la passion selon Jane Campion

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_94413@Culture



Elle nous avait bouleversé avec la sensualité  toute en retenue  de sa Leçon de piano, Palme d'Or à Cannes en 1993. La néo-zélandaise Jane Campion revient avec Bright Star, une nouvelle histoire d'amour, inspirée d'une histoire vraie, celle du poète romantique John Keats et la jeune Fanny Brawne. Un amour qui lui inspira de magnifiques lettres d'amour.

Il faut tout de même rappeler qu'en 1993, Jane Campion a  été la première femme à recevoir une Palme d'Or à Cannes et la dernière...en tout cas pour le moment ! Avant cette date, elle avait déja été récompensée pour un court-métrage, Peau, en 1982. Depuis la consécration de La leçon de piano (tant auprès des critiques que du public), Jane Campion a peu tourné, trois films en quinze ans, le dernier datant de 2003. Difficile de revenir avec avoir fait "un chef d'oeuvre"...Elle a par contre réalisé plusieurs courts-métrages. Le point commun de toutes ses réalisations, ce sont les femmes dont elle explore la psychologie avec beaucoup de justesse et de talent. Normal peut-être quand on sait que Jane Campion commença par faire des études d'anthropologie avant de se consacrer à la peinture et à la sculpture puis au cinéma. De ses passions initiales, elle a gardé ce goût de comprendre le fonctionnement humain et la capacité à dessiner toutes les nuances des sentiments.



La Critique du film surl'express.fr
L'interview de Jane Campion sur le figaro.fr