Menacé de fermeture, le plus petit cinéma d’île-de-France lance un appel au dons

Publié le 12/11/2018 à 14H20
Le plus petit cinéma d’île-de-France 

Le plus petit cinéma d’île-de-France 

© France 3 / culturebox / capture d'écran

Mons-en-Montois, petit village de Seine-et-Marne de moins de 500 âmes. Un hameau paisible qui abrite un petit trésor culturel. Une salle de cinéma d'art et d'essai de 50 places, installée dans une ancienne grange. Ouverte en 2002, elle est aujourd’hui menacée de fermeture faute de financements. Un appel aux dons est lancé pour sauver ce lieu unique.

Le "11x20+14", est un cinéma pas comme les autres. Son directeur, Michel Leclerc, un ancien réalisateur de films documentaires, est aujourd’hui âgé de 89 ans. Mais il continue de se battre pour éviter la fermeture de sa salle ouverte en 2002 dans une ancienne grange. Un projet qu'il a mis plus de 10 ans à voir aboutir. Et il l'assure, s'il ne trouve pas 10 000 euros, le cinéma fermera ses portes au mois de janvier prochain. C'est pourquoi il lance un appel aux dons. 

Reportage : France 3 Paris Île-de-France / C. Cabral / V. Delahautemaison / S. Sonder

Un trésor culturel à la campagne

Sauver ce cinéma, le plus petit de la région, a au moins un double intérêt. D'abord celui de préserver un lieu culturel et de rencontres en zone rurale. Ici, 150 cinéphiles viennent chaque semaine pour découvrir une programmation. La plupart des films proposés sont classés "art et essai" et Michel Leclerc a investi il y a 3 ans dans un équipement flambant neuf pour diffuser les films en 4K. Ensuite, il s'agit une fois de plus de ne pas laisser toute l'offre culturelle aux mains des "géants" et des multiplexes en ce qui concerne le cinéma. La salle de Michel Leclerc est tellement unique en son genre que les spectateurs font parfois de nombreux kilomètres pour se rendre à une projection.