Antoine de Caunes dans "La folle histoire d'amour de Simon Eskenazy"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 24/11/2009 à 11H57
Antoine de Caunes dans "La folle histoire d'amour de Simon Eskenazy"

Antoine de Caunes dans "La folle histoire d'amour de Simon Eskenazy"

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_97693@Culture

Onze  ans après "L'homme est une femme comme les autres", Antoine de Caunes revient au cinéma dans le rôle de Simon Eskenazy, clarinettiste d'origine juive et homosexuel, dans "La folle histoire d'amour de Simon Eskenazy" de Jean-Jacques Zilbermann. Une chronique sentimentale dès le 2 décembre sur les écrans.

"La folle histoire d'amour de Simon Eskenazy" est le quatrième long-métrage de Jean-Jacques Zilbermann, sur une carrière qui a commencé en 1993. Aujourd'hui, il a la bonne idée de continuer l'histoire de son personnage, créé en 1998 dans "L'homme est une femme comme les autres". Bonne idée car en dix ans, pas mal de choses ont changé, notamment dans la façon dont l'homosexualité est désormais perçue et évoquée sur le grand écran. En 1998, soit un an avant l'arrivée du PACS, elle était encore loin d'être banalisée au cinéma ou à la télévision.  D'ailleurs dans le film, le héros se résignait à épouser une femme (Elsa Zylberstein, ex-compagne de Antoine de Caunes à la ville) pour rentrer dans le moule souhaité par sa famille juive. Onze ans plus tard, l'homosexualité s'est "banalisée", au point que pas une série ne fait l'impasse sur un personnage la revendiquant et Simon Eskenazy peut vivre sa vie comme il l'entend (enfin presque !). D'où le choix du réalisateur d'évoquer d'autres thèmes comme le rapport entre générations, l'appartenance religieuse, le travestissement.  Et là, il y a encore des barrières à faire tomber.