"Zombillénium": enthousiasmante plongée en animation dans l'univers de l'horreur

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/10/2017 à 10H07, publié le 14/10/2017 à 14H42
Une image de "Zombillénium"

Une image de "Zombillénium"

© Dupuis-Belvision

"Zombillénium" d'Arthur de Pins et Alexis Ducord, est un film d'animation français adapté de la bande-dessinée du même titre. Dans un parc d'attractions dédié aux zombies, vampires et autres morts bizarres, le public ignore que les attractions sont animées par de véritables monstres. Une très belle réussite projetée en mai dans le cadre de la sélection officielle du dernier festival de Cannes.

La note Culturebox

4
4/5

Une réussite sur toute la ligne

Disons-le d'entrée, "Zombillénium" est une réussite complète. Surfant sur la mode des vampires (Twilight), des zombies (The Walking Dead) et autres morts pas tout à fait morts mais morts quand même, le film d'animation d'Arthur de Pins et Alexis Ducord en propose une vision tout à fait nouvelle.

Un parc d'attractions consacré à la peur et nommé "Zombillénium" est installé sur l'emplacement d'une ancienne mine dévastée par un coup de grisou qui a fait de nombreux morts. Les attractions déclinent les différents thèmes liés à l'au-delà quand cet au-delà vient déborder sur le monde des vivants. Ce qu'ignorent les visiteurs du parc, c'est que les manèges sont tenus par de véritables monstres. La vedette en est un beau vampire qui fait craquer toutes les mortes alentour, un décalque de Robert Pattinson. Mais tout va changer quand un nouveau pensionnaire arrive. Est-il un vampire ou un zombie ? En tout cas, la suprématie des vampires va vaciller.

The Working Dead

Sans dévoiler l'identité du vrai patron du parc, on peut dire que les zombies, battus en brêche par les vampires, ont bien du mal à faire valoir leurs revendications, même si leur représentant syndical tente d'organiser une grève ! Sans se prendre au sérieux, le film s'inscrit exactement dans son époque. Il regorge de clins d'oeil à l'actualité sociale mais aussi aux poncifs du genre. On y croise le Michael Jackson de "Thriller", Robert Pattinson déjà cité, une silhouette qui évoque irrésistiblement "Hellboy"... bref, l'amateur de références plus ou moins cachées y trouvera son compte.

L'affiche de Zombillénium

Humour, terreur et rockn'roll

Si certaines scènes peuvent terroriser les plus jeunes spectateurs, "Zombillénium", dynamisé par un humour à différents degrés, devrait combler tous les publics à partir de l'âge de 12 ans. L'amour entre une petite fille et son père zombie vient rafraîchir cette histoire qui fourmille de squelettes et de corps en décomposition plus ou moins avancée. Reste l'une des héroïnes principales de la bande dessinées, Gretschen, une jolie petite sorcière en stage d'insertion dans le parc paternel (oui, c'est bien la fille de... enfin... de qui vous savez ! ). Par elle le film prend un tour rockn'roll qui l'éloigne définitivement des mièvreries américaines. De quoi donner envie de relire la bande dessinée qui était parue en trois tomes aux éditions Dupuis. "Zombillénium" a fait partie de la sélection officielle du dernier festival de Cannes ainsi que de celle du film d'animation d'Annecy.

Zombillénium

Film d'animation français d'Arthur de Pins, et Alexis Ducord
sortie le 18 octobre 2017
1h17

Synopsis : Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires et loups garous sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité... Jusqu'à l'arrivée d'Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. Francis, le vampire qui dirige le Parc, n’a pas le choix : il doit le mordre pour préserver leur secret. Muté en drôle de monstre, séparé de sa fille Lucie, et coincé dans le parc, Hector broie du noir... Et s'il devenait finalement la nouvelle attraction phare de Zombillénium ?