Trop de fumée dans le dernier dessin animé de Miyazaki ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/08/2013 à 14H21, publié le 15/08/2013 à 09H24
Le film raconte l'histoire d'un ingénieur aéronautiqe

Le film raconte l'histoire d'un ingénieur aéronautiqe

© Studio Ghibli

Le dernier film du maître de l'animation japonaise Hayao Miyazaki, “Le vent se lève”’ s'est attiré les foudres de militants antitabac en raison de "trop nombreuses scènes montrant des personnes en train de fumer".

Pour son dernier long métrage, sorti le 20 juillet au Japon, le père de “Princesse Mononoké” ou du “Chateau dans le ciel” se retrouve au coeur d’une polémique. La Société japonaise de contrôle du tabagisme a adressé ce mardi une lettre au studio Ghibli qui produit les dessins animés d’Hayao Miyazaki, à propos de son film, "Kaze Tachinu" (”Le vent se lève”). 
 
Sélectionné pour la Mostra de Venise, ce dessin animé raconte une partie de la vie d'un ingénieur aéronautique, Jiro Horikoshi, concepteur de l'avion de chasse Mitsubishi "Zéro", porte-étendard de l'armée de l'air japonaise durant la Deuxième Guerre mondiale. La date de sortie en France n'a pas encore été dévoilée.
Risque d’influencer les enfants
Dans ce courrier, les antifumeurs jugent que le film en question viole l'article 13 d'une convention internationale de lutte antitabac selon laquelle "toute propagande ou publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac est interdite" via les médias, quels qu'ils soient.

Et de citer des exemples: "le film présente des scènes de consommation de tabac dans des salles de classe, sur le lieu de travail où tous les employés fument y compris les supérieurs hiérarchiques, au restaurant". L'association se demande aussi quelle utilité cela peut-il bien avoir de montrer des passages romantiques où le personnage central fume alors qu'il se trouve en compagnie de sa bien-aimée.

La Société de contrôle du tabagisme s'inquiète des risques d'encourager ainsi les mineurs à s'adonner à la cigarette, car "il est certain que beaucoup d'enfants vont aller au cinéma voir ce film et qu'il est dès lors impossible de ne pas se préoccuper de l'influence de ces scènes sur eux".

Pas le premier dessin animé “enfumé”
Tout en demandant au studio Ghibli de prendre en considération ces reproches, l'organisme prend soin de souligner n'avoir nullement l'intention de calomnier les oeuvres de Miyazaki et dit espérer que d'autres dessins animés viendront encore distraire les enfants.

"Kaze Tachinu", qui a reçu un accueil favorable du public au Japon depuis sa sorti sur l’archipel, n’est pas le premier dessin animé à se voir attaqué sur ce point. “Rango”, film déjanté de Gore Verbrinski (père des “Pirates des Caraïbes” et du récent “Lone Ranger”) a été mis en question car avec “plus de soixante allusions à la cigarette”, il risquait d’inciter les jeunes au tabagisme.
 
De même, plusieurs affiches ont été mises en cause en France car montrant un personnage en train de fumer, le dernier en date étant le “Gainsbourg, vie héroïque” de Joan Sfar.