Brexit : Andy Serkis, alias Gollum dans "Le Seigneur des anneaux", parodie Theresa May

Mis à jour le 11/12/2018 à 16H36, publié le 11/12/2018 à 16H34
L'acteur Andy Serkis dans la peau de Theresa May...

L'acteur Andy Serkis dans la peau de Theresa May...

© We Wants It - capture écran

Alors que le vote sur l'accord sur le Brexit, la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, a été reporté lundi au Parlement britannique à janvier 2019, et que des consultations ont débuté mardi entre Londres et les dirigeants de l'UE, une vidéo parodiant la Première ministre Theresa May circule depuis dimanche sur internet. Celle-ci y parle comme Gollum, personnage du "Seigneur des anneaux"...

Sous les traits de l'acteur britannique Andy Serkis, Theresa May y reprend les fameux mots emblématiques "My precious" ("mon précieux") que le sinistre et hideux Gollum y prononce à diverses reprises dans la saga du "Seigneur des anneaux" de Tolkien. Gollum, de son vrai nom Sméagol, a volé l'Anneau unique, un objet essentiel de l'intrigue de J.R.R. Tolkien, et s'est caché dans une grotte. Les bruits caverneux émanant de sa gorge lui valent un nouveau nom, Gollum. Il est obsédé par l'Anneau qu'il appelle son "précieux"...

Dans la parodie postée sur YouTube le 9 décembre, Theresa May hérite des mêmes bruits de gorge peu glamour... Mais son "précieux" à elle, c'est le texte de l'accord sur le Brexit. Quand on vient lui en apporter un exemplaire dans son bureau au 10, Downing Street, elle jubile : "Notre précieux... Notre accord... Ça y est ! Notre deal !"
Avec le style de conjugaison très personnel de Gollum (des "s" à la fin des verbes là où il n'en faudrait pas), Theresa May énumère les raisons de son euphorie : "Nous reprenons le contrôle, argent, frontières, lois, passeports bleus, ah ah !"

Dialogue schizophrène

Puis, minée par un conflit intérieur, elle semble encore douter puis se ressaisir, se contredire sans cesse dans un délire schizophrène : "Non... Ça va faire du mal aux gens, les appauvrir.. Mais c'est moi qui l'ai élaboré ! Et négocié ! Nous le voulons ! Nous devons le faire ! Ok, ok ! On demande aux gens, et s'ils le veulent, et alors... Non ! Ces idiots, ces coquins d'anti-Brexit, ils gâchent tout ! ... Mais si les gens veulent autre chose... Faux ! C'est le seul deal... Juteux. Et sucré. Nous le voulons. Nous en avons besoin. Nous l'aurons ! Mais ils nous l'ont dit, Précieux, ils détestent l'accord, ils le détestent tous... Ils veulent un 'vote du peuple' [ndlr : un autre référendum]... Un 'vote du peuple' ?! Aaaah ! Ils nous le volent [l'accord] ! Qu'ils soient maudits ! Nous les haïssons ! ... Mais le peuple est notre ami... Tu n'as pas d'amis ! ... [filmée de dos] Voici l'accord... Il est à moi... À moi... Mon Brexit."

Cette vidéo s'avère être une campagne de communication réalisée par les partisans d'un second référendum sur le Brexit outre Manche, après celui lors duquel une majorité de votants ont opté pour la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, le 23 juin 2016, provoquant une profonde crise au sein de l'UE. Mardi après-midi, la vidéo avait été visionnée plus d'un million de fois.

Dans l'adaptation cinématographique du roman par le réalisateur Peter Jackson, Gollum est incarné par un Andy Serkis totalement transformé du fait de sa modélisation en images de synthèse... On y retrouve cette voix et ce cri rauque, inoubliables.