"Point Break" : la vague tahitienne devenue basque fait jaser

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/02/2016 à 14H31, publié le 18/02/2016 à 12H36
Un surfeur durant le tournage de "Point Break" en Polynésie

Un surfeur durant le tournage de "Point Break" en Polynésie

© GREGORY BOISSY / AFP

Les producteurs, pour les besoins du remake de "Point Break" (sortie en salles le 3 février 2016), ont déplacé à Biarritz la célèbre vague tahitienne "Teahupoo", apparaissant dans une des scènes du film. Plaisir au Pays basque. Malaise à Tahiti.

C’est une grosse déception pour la Polynésie. Les producteurs de "Point Break" ont fait le choix de ne pas dire un mot sur l’île du Pacifique et sur l'origine de la vague. La mythique "Teahupoo" de Tahiti est donc devenue basque, le temps d’un film.

Reportage : Darguy T. / Poissonnier R. / Polynésie Première / Lanusse F. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_632764@Culture

 

"Point Break" est le remake du film d'action des années 90, portant le même nom, avec en tête d’affiche Keanu Reeves et Patrick Swayze. En 2015, Ericson Core choisit de porter de nouveau à l’écran le film à succès, avec une nouvelle génération d’acteurs (Edgar Ramírez, Luke Bracey...). Les producteurs, quant à eux, zappent la géographie. La Polynésie se fait voler la vedette par Biarritz.

Si Tahiti est contrariée, c’est une énorme publicité pour le Pays-Basque : "Même les non-professionnels du surf voient très bien que la vague n’a pas été filmée à Biarritz. Teahupoo est la vague la plus dangereuse du Monde. Elle est aussi large que haute. Elle est vraiment surfable que par une minorité de surfeurs", affirme Laurent Ortiz, élu chargé du surf à Biarritz.
 

Je comprends qu’ils se sentent trompés. C’est une belle vague tahitienne de renommée internationale et l’attribuer à Biarritz, c’est un peu traître.

Benjamin Remazeilles, surfeur à Biarritz et Tahiti


Le tournage s’est pourtant bien effectué à Tahiti et n’est pas passé inaperçu : dix caméras, vingt bateaux et un hélicoptère ont été nécessaires pour les prises de vues. Au total : 130 personnes mobilisées.
 

Si "Teahupoo" se retrouve à Biarritz,  la vague basque "Belharra" pourrait, un jour peut-être, se retrouver à Tahiti. C’est là toute la magie du cinéma…


Bande-annonce du remake de "Point Break" réalisé par Ericson Core:
 


Bande annonce du film original de Kathryn Bigelow :