A Deauville, Luc Besson présente The Coves, un film choc sur le massacre des dauphins.

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 14/09/2009 à 10H11
A Deauville, Luc Besson présente The Coves, un film choc sur le massacre des dauphins.

A Deauville, Luc Besson présente The Coves, un film choc sur le massacre des dauphins.

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_95813@Culture

Parmi les films présentés au 35ème festival du film américain de Deauville, on trouve "The coves" un documentaire produit par Luc Besson. Très loin de la fable du Grand Bleu, ce film dénonce le massacre de milliers de dauphins chaque année dans la baie de Taiji au Japon. Le film sort sur les écrans le 30 septembre prochain.

A l'origine de ce film, il y a Richard O'Barry, le dresseur de la série Flipper le dauphin. Dans les années 60, il avait lui-même capturé cinq dauphins pour jouer le rôle de Flipper. C'est quand l'un d'entre eux s'est suicidé en cessant volontairement de respirer qu'il a eu un déclic. Bouleversé par cette mort, il lutte depuis pour la protection et la libération des dauphins. Dans sa ligne de mire, les delphinariums et les massacres au Japon, les premiers parce qu'ils exploitent l'animal (et que cela leur rapporte beaucoup d'argent même si plus de la moitié des dauphins en captivité meurent avant deux ans) et les seconds parce qu'ils sont perpétrés en toute légalité. En effet, aussi aberrant que cela puisse paraître, la Commission Baleinière Internationale refuse de protéger les cétacés de petite taille. Pourtant, dans la baie de Taiji, de nombreuses espèces de dauphins sont présents et certaines sont en voie d'extinction. Ce massacre annuel, qui dure six mois, sert notamment à fournir de la "viande" destinée à la consommation humaine. Une viande qui contient 5 fois plus de mercure que le maximum autorisé. Donc, en plus de commettre un crime environnemental, les responsables de cette chasse empoisonnent aussi leurs congénères. Souhaitons que ce film fasse changer les choses...
-> retrouvez l'interview de Richard O'Barry
->Suivre toute l'actu du festival sur France3 Normandie