"120 battements par minute", 43e César du meillleur film

Par @Culturebox
Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 04/03/2018 à 21H55, publié le 02/03/2018 à 20H32
"120 battements par minute" : photo du film avec Nahuel Perez Biscayart

"120 battements par minute" : photo du film avec Nahuel Perez Biscayart

© Céline Nieszawer

Comme annoncé dans les pronostics, "120 battements par minute" de Robin Campillo a été sacré meilleur film de l’année 2017, et a cumulé 6 trophées lors de la 43e cérémonie des César vendredi. Son challenger, "Au revoir là-haut", d’Albert Dupontel en a reçu cinq dont celui de meilleur réalisateur. Bonne surprise, "Petit paysan" d’Hubert Charuel est reparti avec trois 3 César.

Retrouvez le déroulé de toute la cérémonie minute par minute 

00h12
Le César du meilleur film, remis par Vanessa Paradis, présidente de cette 43e cérémonie, a couronné "120 battements par minute" de Robin Campillo. Comme convenu, ce sont les producteurs du film Hugues Charbonneau et Marie-Ange Luciani qui ont reçu le trophée.
00h04
C'est à Lambert Wilson qu'est revenu la mission de remettre le César de la meilleure actrice à Jeanne Balibar pour "Barbara".
"Barbara" : la bande annonce
23h55
Le César du meilleur réalisateur est revenu, des mains de Dany Boon, à Albert Dupontel pour "Au revoir là-haut". C'est le cinquième trophée remis au film.
"Au revoir là-haut" : la bande annonce
23h50
Manu Payet ouvre l'hommage rendu à Danielle Darieux.

23h46
Isabelle Huppert a remis le César du meilleur acteur à Swann Arlaud pour "Petit paysan".
"Petit paysan" : la bande annonce
23h40
C'est Elsa Zylberstein qui a récompensé Raoul Peck (absent) d'un César pour "I Am Not Your Negro", dans la catégorie meilleur documentaire.
23h35
Laura Smet a remis le César de la meilleure actrice dans un second rôle à Sarah Giraudeau pour "Petit paysan".

23h29
Le César du meilleur film étranger a été décerné à Andreï Zviaguintsev (absent) pour "Faute d'amour".
"Faute d'amour" : la bande annonce
23h24
Le César de la meilleure adaptation est revenu à Albert Dupontel (absent), également réalisateur du film, et Pierre Lemaitre, auteur du roman éponyme pour "Au revoir là-haut" .

23h16
Dans la catégorie meilleur acteur dans un second rôle, le César a été décerné à Antoine Reinartz pour "120 battements par minute", qui reçoit sa cinquième récompense.

23h05
Le César du meilleur premier film a couronné Hubert Charuel pour "Petit paysan".

22h49 - 22h58
Marion Cotillard rend hommage à Pénelope Cruz qui reçoit des mains de Pedro Amolovar, qui l'a révélée, un César d'honneur lors d'une standing ovation de l'ensemble des invités de la salle Pleyel, où se déroule la cérémonie.
Pénelope Cruz et son César d'honneur (2 mars 2018)

Pénelope Cruz et son César d'honneur (2 mars 2018)

© Thomas SAMSON / AFP
22h46
Manu Payet a décerné le César du meilleur film d'animation de long métrage à  Benjamin Renner et Patrick Imbert pour "Le Grand méchant renard et autre contes..."
"Le Grand Méchant Renard et autres contes" : la bande annonce
22h44
Manu Payet, maître de cérémonie, a remis lui-même le César du meilleur film d'animation à Lucrèce Andreae pour "Pépé le morse" dans la section court-métrage.
"Pépé le morse" :le trailer
22n39
Le César des meilleurs costumes, décerné par Aure Atika colorée en blonde, habille désormais Mimi Lempicka "Au revoir là-haut" - 

22h28
Le César du public, remis pour la première fois et qui récompense le film ayant fait le plus grand nombre d'entrées en 2017, couronne "RAID Dingue" de Dany Boon. Le prix lu a été remis par Line Renaud qui a tourné deux films avec lui. Dany Boon en a profité pour rendre hommage à Johnny Hallyday, dont sont présentés plusieurs extraits de ses films, au côté de la marraine du chanteur-acteur . 
L'hommage est suivi de celui rendu à Mireille Darc.

22h22
Le César du meilleur scénario original, remis par Noomi Rapace et Lucien Jean-Baptise, revient à Robin Campillo pour "120 battements par minute" qu'il a aussi réalisé. C'est le quatrième César que le film reçoit depuis le début de la cérémonie. Il a rapproché le sort réservé aux drogués, aux prostituées, malades du sida, laissés dans le silence, à celui qui touche aujourd'hui les réfugiés.

22h15
Le César de la meilleure musique originale distingue Arnaud Rebotini, très ému, pour "120 battements par minute".

22h05
Le César du meilleur court-métrage reconnaît Alice Vial pour "Les Bigorneaux".
"Les Bigorneaux" : extrait
22h00
Le César du meilleur montage est décerné à Robin Campillo pour "120 battements par minute", qu'il a également réalisé et scénarisé.

21h55
Le César des meilleurs décors est revenu à  Pierre Quefféléan pour "Au revoir là-haut".

21.52
Manu Payet évoque les violences faites aux femmes et invite les invités à se lever pour montrer leur ruban blanc qui les dénonce.

21h48
Guillaume Canet introduit l'hommage à Jean Rochefort, suivi d'un florilège d'extraits de ses films.
Suit l'évocation des acteurs et cinéastes décédés en 2017-2018, notamment Claude Rich et Gisèle Casadesus..

21h43
Le César du meilleur espoir féminin couronne Camelia Jordana dans "Le Brio".
21h36
Le César du meilleur son récompense Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau et Stéphane Thiébaut pour "Barbara".

21h34
Le César du meilleur directeur de la photographie est décerné à Vincent Mathias pour "Au revoir là-haut". 

21h28
Le César du meilleur espoir masculin est revenu à Nahuel Perez Biscayart dans "120 battements par minute". Il dédie son prix à Act Up, et à tous ceux qui combattent pour une juste cause.

21h24
Juliette Binoche entre en scène pour remettre le premier César : le meilleur espoir masculin.

21h21
Manu Payet introduit la présidente de la 43e cérémonie des César, Vanessa Paradis, qui prend place sur scène. Son discours rend hommage au cinéma français et à Jeanne Moreau.
L'hommage de Vanessa Paradis à Jeanne Moreau au 43e César (Canal+, 2018)
Elle porte le ruban blanc, comme les invités, rappelant qu'il symbolise le combat contre les violences faites aux femmes et déclare ouverte la cérémonie. 
Vanessa Paradis et Manu Payet au César 2018

Vanessa Paradis et Manu Payet au César 2018

© Philippe LOPEZ / AFP
21h16
Manu Payet introduit l'hommage à Jeanne Moreau, suivi d'un florilège d'extraits de ses films.

21h14
Quand Manu Payet présente Anne Hidalgo, Maire de Paris, dans l'assistance, quelques huées se font entendre.

21h05-08
Manu Payet cite deux fois le nom de Jean-Pierre Bacri, visiblement étonné et un peu interloqué, parmi les invités.

21h03
Manu Payet, maître de cérémonie, entre sur scène et pousse la chansonnette, accompagné de César vivants qui chantent et dansent.

20h58
La 43e cérémonie des César est sur le point de commencer.
Manu Payet maître de cérémonie des 43e César : le teaser (Canal+, 2018)

Sous le signe des femmes

La 43e cérémonie des César, dédiée à Jeanne Moreau et présidée par l'actrice et chanteuse Vanessa Paradis, est dominée par la mobilisation contre les violences faites aux femmes, en pleine onde de choc #MeToo.
Un invité aux César 2018 porte un ruban blanc

Un invité aux César 2018 porte un ruban blanc

© Thibault Camus/AP/SIPA
Une centaine d'actrices et de personnalités, dont Vanessa Paradis, Julie Gayet ou Sandrine Bonnaire se sont mobilisées en lançant un appel aux dons en faveur d'associations proposant un accompagnement juridique aux victimes de violences sexistes ou sexuelles, près de cinq mois après le début du scandale Weinstein, qui a créé une onde de choc mondiale en libérant la parole sur les affaires d'agressions et de harcèlements sexuels.

Cette campagne, baptisée #MaintenantOnAgit et initiée par la Fondation des Femmes, sera visible à travers un symbole, un ruban blanc, que les participants de la cérémonie seront invités à porter.
La signature de César sur le trophée du cinéma français

La signature de César sur le trophée du cinéma français

© CHARLY TRIBALLEAU / AFP

NOMINATIONS CÉSAR 2018


Meilleur film :
"120 battements par minute" de Robin Campillo
"Au revoir là-haut" d'Albert Dupontel
"Barbara" de Mathieu Amalric
"Le brio" d'Yvan Attal
"Patients" de Grand Corps Malade et Mehdi Idir
"Petit paysan" d'Hubert Charuel
"Le sens de la fête" d'Eric Toledano et Olivier Nakache

Meilleur réalisateur: 
Robin Campillo pour "120 battements par minute"
Albert Dupontel pour "Au revoir là-haut"
Mathieu Amalric pour "Barbara"
Julia Ducournau pour "Grave"
Hubert Charuel pour "Petit paysan"
Michel Hazanavicius pour "Le redoutable"
Eric Toledano et Olivier Nakache pour "Le sens de la fête"

Meilleure actrice :
Jeanne Balibar dans "Barbara"
Juliette Binoche dans "Un beau soleil intérieur"
Emmanuelle Devos dans "Numéro une"
Marina Foïs dans "L'atelier"
Charlotte Gainsbourg dans "La promesse de l'aube"
Doria Tillier dans "Monsieur et Madame Adelman"
Karine Viard dans "Jalouse"
 
Meilleur acteur : 
Swann Arlaud dans "Petit paysan"
Daniel Auteuil dans "Le brio"
Jean-Pierre Bacri dans "Le sens de la fête"
Guillaume Canet dans "Rock'n roll"
Albert Dupontel dans "Au revoir là-haut"
Louis Garrel dans "Le redoutable"
Reda Kateb dans "Django" 
 
Meilleure actrice dans un second rôle :
Laure Calamy dans "Ava"
Anaïs Demoustier dans "La villa"
Sara Giraudeau dans "Petit paysan"
Adèle Haenel dans "120 battements par minute"
Mélanie Thierry dans "Au revoir là-haut"
 
Meilleur acteur dans un second rôle :
Niels Arestrup dans "Au revoir là-haut"
Laurent Lafitte dans "Au revoir là-haut"
Gilles Lellouche dans "Le sens de la fête"
Vincent Macaigne dans "Le sens de la fête"
Antoine Reinartz dans "120 battements par minute"

Meilleur espoir féminin : 
Iris Bry dans "Les gardiennes"
Laetitia Dosch dans "Les jeunes femmes"
Eye Haidara dans "Le sens de la fête"
Camelia Jordana dans "Le Brio"
Garance Marillier dans "Grave"

Meilleur espoir masculin : 
Benjamin Lavernhe dans "Le sens de la fête"
Finnegan Oldfield dans "Marvin ou la belle éducation"
Pablo Pauly dans "Patients"
Nahuel Perez Biscayart dans "120 battements par minute"
Arnaud Valois dans "120 battements par minute"

Meilleur film étranger : 
"Le Caire confidentiel" de Tarik Saleh
"Dunkerque" de Christopher Nolan
"L'échange des princesses" de Marc Dugain
"Faute d'amour" d'Andreï Zviaguintsev 
"La la Land" de Damien Chazelle
"Noces" de Stephan Streker 
"The Square" de Ruben Ostlund 

Meilleur Scénario Original
"120 battement par minute" de Robin Campillo
"Barbara" de Mathieu Amalric et Philippe Di Folco
"Grave" de Julia Ducournau
"Petit paysan" de Claude Le Pape et Hubert Charuel
"Le Sens de la fête" de Eric Toledano et Olivier Nakache

Meilleure Adaptation
"Au revoir là-haut" d'Albert Dupontel et Pierre Lemaitre
"Les Gardiennes" de Xavier Beauvois, Frédérique Moreau, Marie-Julie Maille
"Patients" de Grand Corps Malade et Fadette Drouard
"La Promesse de l'aube" de Eric Barbier et Marie Eynard
"Le Redoutable" de Michel Hazanavicius

Meilleure musique
Arnaud Rebotini pour "120 battements par minute"
Christophe Julien pour "Au revoir la-haut"
Jim Williams pour "Grave"
Myd pour "Petit paysan"
Matthieu Chédid pour "Visages villages"

Meilleur son
"120 battements par minute" - Julien Sicart, Valérie de Loof et Jean-Pierre Laforce
"Au revoir là-haut" - Jean Minondo, Gurwal Coïc-Gallas, Cyril Holtz et Damien Lazzerini
"Barbara" - Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau et Stéphane Thiébaut
"Grave" - Mathieu Descamps, Séverin Favriau et Stéphane Thiébaut
"Le Sens de la fête" - Pascal Armant, Sélim Azzazi et Jean-Paul Hurier

Meilleure Photo
"120 battement par minute" - Jeanne Lapoirie
"Au revoir là-haut" - Vincent Mathias
"Barbara" - Christophe Beaucarne
"Les Gardiennes" - Caroline Champetier
"Le Redoutable" - Guillaume Schiffman

Meilleure montage
"120 battements par minute" - Robin Campillo
"Au revoir là-haut" - Christophe Pinel
"Barbara" - François Gedigier
"Petit paysan" - Julie Lena, Lilian Corbeille et Grégoire Pontécaille
"Le Sens de la fête" - Dorian Rigal Ansous

Meilleurs costumes
"120 battement par minute" - Isabelle Pannetier
"Au revoir là-haut" - Mimi Lempicka
"Barbara" - Pascaline Chavanne
"Les Gardiennes" - Anaïs Romand
"La Promesse de l'aube" - Catherine Bouchard

Meilleurs Décors
"120 battement par minute" - Emmanuelle Duplay
"Au revoir là-haut" - Pierre Quefféléan
"Barbara" - Laurent Baude
"La Promesse de l'aube" - Pierre Renson
"Le Redoutable" - Christian Marti

Meilleur Film de Court Métrage
"Les Bigorneaux" d'Alice Vial
"Bleu, blanc rouge de mes cheveux" de Josza Anjembe
"Debout Kinshasa" de Sébastien Maitre
"Marlon" de Jessica Palud
"Les Misérables" de Ladj Ly

Meilleur Film d'Animation
"Le Futur sera chauve" (court-métrage) de Paul Cabon
"I Want Pluto To Be A Planet Again" (court-métrage) de Marie Amachoukeli et Vladimir Mavounia-Kouka
"Le Jardin de minuit" (court-métrage) de Benoît Chieux
"Pépé le morse" de Lucrèce Andreae
"Le Grand méchant renard et autre contes..." (long métrage) de Benjamin Renner et Patrick Imbert
"Sahara" (long métrage) de Pierre Coré
"Zombillénium" (long métrage) de Arthur de Pins et  Alexis Ducord

Meilleur film documentaire
"12 Jours" de Raymond Depardon
"A voix haute - La Force de la parole" de Stéphane de Freitas et Ladj Ly
"Carré 35" d'Eric Caravaca
"I Am Not Your Negro" de Raoul Peck
"Visages, villages", d'Agnès Varda et JR

Meilleur premier film
"Grave" de Julia Ducournau
"Jeune femme" de Léonor Serraille
"Monsieur et Madame Adelman" de Nicolas Bedos
"Patients" de Grand Corps Malade et Mehdi Idir
"Petit paysan" de Hubert Charuel