36ème cérémonie des César du cinéma français

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 26/02/2011 à 13H52
36ème cérémonie des César du cinéma français

36ème cérémonie des César du cinéma français

© Culturebox

La 36ème cérémonie des César du cinéma français s'est déroulée au théâtre du Châtelet à Paris. Xavier Beauvois, pour son film "Des hommes et des dieux", remporte trois César dont celui du meilleur film. Mais c'est Roman Polanski qui est couronné meilleur réalisateur pour "The ghost writer". 

https://videos.francetv.fr/video/NI_123815@Culture

Succès public en 2010, vu par plus de trois millions de spectateurs, le film de Xavier Beauvois "Des hommes et des dieux", qui raconte l'histoire des moines
de Tibhirine assassinés en Algérie en 1996, a été récompensé à trois reprises par la profession. César du meilleur film, César du meilleur second rôle pour le très grand acteur Michael Lonsdale - quatre-vingt ans, distingué pour la première fois par ses pairs - César de la meilleure photo pour Caroline Champetier.
Mais le César du meilleur réalisateur a échappé à Xavier Beauvois pour tomber dans l'escarcelle de Roman Polanski qui a signé "The ghost writer", également récompensé par les César de la meilleure adaptation, de la meilleure musique et du meilleur montage. Après une année difficile, marquée par de nombreux démêlés avec la justice, le cinéaste franco-polonais revient ainsi en pleine lumière.
Sara Forestier, meilleure actrice dans "Le nom des gens", Eric Elmosnino étonnant "Gainsbourg", ont également inscrit leurs noms à ce 36ème palmarès.
Au total, vingt deux César ont été attribués dont un César d'honneur décerné au cinéaste américain Quentin Tarantino qui, en français dans le texte, n'a pas hésité à déclarer : "Vive le cinéma".

A voir aussi sur Culturebox :
- Des hommes et des Dieux favori des César 2011 (César du meilleur film, du meilleur second rôle, de la meilleure photo)
- Le nom des gens de Michel Leclerc avec Sara Forestier et Jacques Gamblin (César du meilleur scénario, meilleure actrice pour Sara Forestier)
- Joann Sfar parle de son film Gainsbourg (vie héroïque) (César du meilleur acteur pour Eric Elmosnino)
- The ghost writer, quand la promotion du dernier Polanski se fait sans Polanski (César du meilleur réalisateur, meilleure adaptation, meilleure musique)
- The social network ou l'origine de Facebook (César du meilleur film étranger)
- L'illusionniste : film de Sylvain Chomet, scénario de Jacques Tati (César du meilleur film d'animation)
- Tout ce qui brille, le premier film de Géraldine Nakache (César du meilleur espoir féminin pour Leïla Bekhti)