Une fresque peinte en hommage à Diego Rivera partiellement détruite à Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/03/2018 à 21H17, publié le 09/03/2018 à 14H27
Un détail de la fresque en hommage à Diego Rivera 

Un détail de la fresque en hommage à Diego Rivera 

© Capture d'image France 3/Culturebox

Une partie de la fresque qui rendait hommage au peintre muraliste mexicain Diego Rivera a été abattue. Le lieu était devenu un repère de trafiquants de drogue. Une décision qui choque les acteurs de ce projet qui avait vu le jour en 2007.

Dix ans après l’inauguration de l’Espace Diego Rivera dans un quartier populaire de Lyon, il ne reste plus que deux murs peints sur les trois. Le cœur de l’ouvrage a été détruit. Une pétition a été lancée pour demander la réhabilitation de l’œuvre d’art.
 
Reportage : O. Unal / A. Henry / A. Jourdan / F. Gramond

https://videos.francetv.fr/video/NI_1198593@Culture

La fresque de 450 m2 avait été réalisée à l’occasion du 50e anniversaire de la mort de Diego Rivera. Sa fille, Guadalupe, souhaitait qu’un hommage lui soit rendu en Europe. Elle avait choisi Lyon où son père avait déjà exposé en 1914. Les murs peints évoquaient des passages de l’histoire du Mexique. À l’époque, le projet avait été bien accueilli par la population, même si certains y voyaient une apologie de l’esclavage.
 
Mais le mur porteur de la fresque est devenu un lieu de cachette idéale pour les délinquants. "Ce dont les habitants se plaignaient, c’était essentiellement du trafic de stupéfiants" explique Myriam Picot, maire du 7e arrondissement.
 
Pour le porteur du projet, ses arguments ne justifient pas sa destruction.
 

S’il suffisait de détruire une œuvre d’art pour que le trafic de drogue disparaisse, il faudrait en parler au ministre de l’Intérieur. Ça lui rendrait service.

Gérad Klein, géographe urbaniste

Une pétition en ligne a été lancée pour réhabiliter la fresque.