Des oeuvres de Jean Marais s'arrachent pour 275.000 euros lors d'enchères, à Antibes

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/03/2017 à 11H43, publié le 23/03/2017 à 17H19
La maison Carvajal d'Antibes met en vente 288 lots de la collection de Jean Marais, des oeuvres personnelles ou des dons d'autres artistes

La maison Carvajal d'Antibes met en vente 288 lots de la collection de Jean Marais, des oeuvres personnelles ou des dons d'autres artistes

© France 3 / Culturebox

95% des trois cents lots proposés le 25 mars à la vente aux enchères Carvajal à Antibes (Alpes-Maritimes) de la succession de l'acteur Jean Marais ont trouvé preneurs, pour un total de 275.000 euros. Ces bronzes, lithographies, céramiques dont un plat signé Picasso- provenaient de la collection des héritiers légataires de Jean Marais, Joseph et Nicole Pasquali.

Les enchères ont culminé samedi pour un buste féminin époque Napoléon III de Pietro Calvi, en bronze et marbre blanc de Carrare, adjugé 47.500 euros pour une estimation de 10 à 15.000 euros. Un plat de Pablo Picasso en faïence, représentant un hibou rouge sur fond noir, représentatif de sa période vallaurienne, a été vendu 18.750 euros, plus du double de l'estimation la plus haute. Un portrait de Jean Marais par Arno Breker, une épreuve en bronze, a vu son prix grimper à 3.875 euros. 

Les propres oeuvres de Jean Marais, qui témoignent des talents de dessinateur et de sculpteur du comédien, ont également trouvé preneurs, comme des lithographies parties entre 200 et 400 euros, une femme à la cruche en terre rouge de Vallauris vendue 2.000 euros ou encore une tête de lion, de nouveau une épreuve en bronze, adjugée 7. 750 euros pour une estimation initiale de 1.750 à 2.000 euros.

Si l'acteur côtoyait les plus grands artistes (Picasso, Cocteau...), il était aussi un grand collectionneur et pratiquait différentes disciplines artistiques.
Dessin de Jean Cocteau 

Dessin de Jean Cocteau 

© France 3 / Culturebox
Les époux Pasquali, légataires universels de Jean Marais, avaient décidé de mettre à l’encan une partie du mobilier et des objets d’art hérités de la maison que l’artiste s’était faite construire à Vallauris. Tous les bénéfices de la vente étant reversés à des oeuvres de charité. "Comme je sais que cet argent va aller à des oeuvres sociales, ça ne me manque pas !", assure Nicole Pasquali. 

Reportage : H. Migout / J. Bierlein / I. Roy / J. Juvigny 

https://videos.francetv.fr/video/NI_951021@Culture

Jean Marais : le collectionneur 

"Quand il venait, il apportait toujours un cadeau : un bronze de Cocteau, des tableaux, des mains en bronze... c'était la générosité de Jean", se souvient Jo Pasquali.
Pablo Picasso - Affiche lithographiée réalisée pour La Fête de la Poterie de Vallauris de Noël 1962.

Pablo Picasso - Affiche lithographiée réalisée pour La Fête de la Poterie de Vallauris de Noël 1962.

Jean Marais : l'artiste 

Jean Marais n'est pas seulement le doux regard d'Orphée le film de Cocteau, le comédien s'est également formé à la sculpture de bronze et à la technique de la céramique. C’est grâce aux époux Pasquali que Jean Marais a pu développer ses talents de céramiste dans la cité potière : il apprend et se perfectionne à la poterie auprès de Jo Pasquali, tandis que l’épouse de ce dernier, Nini, s’occupe des galeries. Vallauris où il pratique la poterie, la sculpture et le théâtre devient sa ville d'adoption, c'est d'ailleurs dans le cimetière de la ville qu'il est enterré. 
mains bronze © France 3 / Culturebox
La précédente vacation, qui avait eu lieu le 27 septembre 2014, avait permis de découvrir l’univers fantastique de l’artiste et acteur de La Bête avec des lots tels que la sculpture de l’Europe des douze ou encore l’épreuve en résine du Passe-Muraille. Soit deux cents lots adjugés pour 225.000 euros.