Toulouse : Snake le graffeur sans visage

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/02/2013 à 15H44
Le graffeur Snake devant l'une de ses œuvres

Le graffeur Snake devant l'une de ses œuvres

© France3/Culturebox

C'est une figure du graffiti qui ne dévoile pas son visage, un anticonformiste qui travaille avec l'Eglise, une mairie, un chef étoilé... Se définissant comme un "calligraphe moderne", Snake est un artiste de 32 ans dont les œuvres et le discours peuvent difficilement laisser indifférent ! France 3 Midi-Pyrénées l'a rencontré dans son univers riche en couleurs, à Toulouse.

Reportage : O. Brisard, J. Levé, A-L. Ruppert

https://videos.francetv.fr/video/NI_143873@Culture

C'est vers l'âge de 15 ans que Snake répond à l'appel des cultures urbaines. D'abord séduit par la danse hip-hop, il est rapidement attiré par l'univers du tag. "Graffiti-artiste" autodidacte, il fait partie aujourd'hui des signatures les plus en vue de sa discipline.

Sans limite et sans complexe, le toulousain a collaboré, entre autres, avec des grandes marques de voitures, une banque, le Futuroscope de Poitiers, les mairies de Toulouse, Bordeaux, Tarbes ou encore le grand chef Thierry Marx, adepte de la cuisine moléculaire... 
 

L'art du grafitti selon Snake donne vie à un banal mur gris !

L'art du grafitti selon Snake donne vie à un banal mur gris !

© France3/Culturebox