Sreet art : les étreintes de Bob Cougar réchauffent les rues de Bergerac

Mis à jour le 09/12/2017 à 19H52, publié le 09/12/2017 à 15H15
Dans la rue, l'artiste Bob Cougar sort couvert et dévoile une dizaine d'oeuvres dans le centre-ville de Bergerac (Dordogne)

Dans la rue, l'artiste Bob Cougar sort couvert et dévoile une dizaine d'oeuvres dans le centre-ville de Bergerac (Dordogne)

© France 3 / Culturebox

La ville de Bergerac expose treize œuvres du street-artiste Bob Cougar. À travers ses collages qui représentent des étreintes, il exprime avec poésie et mordant ses préoccupations liées à l’identité et à la violence de nos sociétés contemporaines.

Bob Cougar pratique le street art mais pas seulement. Inspiré par divers courants balayant le surréalisme, la bande dessinée, le pop art, les tremblements punks et les mouvements underground, cet artiste complet raconte autant son histoire personnelle qu'il chronique la société.

Dans le cadre de l’Art est Ouvert, la ville de Bergerac lui offre une carte blanche. Le parcours présente 13 œuvres de collage disséminées dans le centre-ville.

Reportage : C. Rouher / C. Brousseau / A. Cassar-Rajaud

https://videos.francetv.fr/video/NI_1136817@Culture

Bob Cougar est un grand pudique et ne dévoile pas son identité dès la première rencontre. C'est derrière un masque qu'il cache son visage, il laisse ainsi tout son art s'exprimer. De l’autofiction à l’autodérision, ses œuvres représentent des étreintes. Le résultat est à la fois poétique et lunaire. "Dans nos folles idées qu'il y a au fond de nous, il y a une part sombre, mais elle est aussi très créative et très opportune", affirme-t-il.
Bob Cougar Collage © France 3 / Culturebox
À travers ses collages, Bob Cougar exprime ses préoccupations et inquiétudes à l'égard de la violence de nos sociétés contemporaines, notamment à l'encontre de nos identités.

Autodidacte, Bob Cougar "est né" le jour où son être réel a refusé d'apprendre à dessiner. Il réinvente des personnages qui s’incarnent aujourd’hui sur de multiples supports - vêtements, bâches, résines. À la fin de l'événement, l'artiste n'a pas souhaité décoller ses œuvres.  "Je ne récupère pas mes collages. J’abandonne ces derniers. Ils durent le temps que cela tienne."