Les oeuvres d'art en libre service de Julien de Casabianca dans les rues de Nancy

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/07/2017 à 13H31, publié le 09/07/2017 à 11H42
L'art en libre accès dans les rues de Nancy 

L'art en libre accès dans les rues de Nancy 

© France Télévision/culturebox

L’art s'invite dans les rues de Nancy avec ces personnages grand format, issus de tableaux du Musée Lorrain, collés sur les murs un peu partout dans la ville. Intitulé "Outings", le projet de Julien de Casabianca, qui n'en est pas à son premier coup d'essai, est à découvrir jusque fin septembre.

Une femme du siècle dernier tout de noir vêtue, non loin de la Place Stanislas, une jeune fille qui tricote ou cet homme barbu au-dessus d'une fontaine...voilà les personnages tout droit sortis de tableaux, habituellement exposés au musée d'art lorrain. Mais en ce moment, ces reproductions habillent les rues de Nancy, sur une vingtaine de bâtiments de la capitale lorraine. Et tout le monde peut les voir librement. 

"Les oeuvres d'art appartiennent à tout le monde" 

De l'art en libre service dans la rue, c'est le projet de Julien de Casabianca intitulé "Outings". Ce geste artistique qui consiste à photographier les sujets avec un téléphone portable dans leur cadre d'origine au musée, de les magnifier en très grand format sur du simple papier d'impression puis de les coller soi-même sur la pierre ou le béton, est à la portée de tous. Le résultat est surprenant ! Cette démarche artistique permet  à Julien de Casabianca de restituer les oeuvres au domaine public parce que selon ce photographe-vidéaste "elles appartiennent à tout le monde". 

Reportage: Jean Christophe Panek- Boris Kratschmar - Gérard Chatignoux 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1033841@Culture

"Outings" fait le buzz de Paris à New York 

Paris, Londres, Rome, Belo Horizonte au Brésil ou encore Asunción au Paraguay, Bordeaux l'an dernier, ont aussi vu fleurir sur leur murs les collages urbain grands formats de Casabianca. En mars de cette année, même les habitants de Montauban ont vu les oeuvres de leur peintre le plus célèbre, Jean-Dominique Ingres, sur les murs de leur ville et non plus dans le musée. Un projet commun entre Montauban et Julien de Casabianca. A Nancy, cette nouvelle forme d'art éphémère, entre beaux-arts et street-art, est à découvrir jusqu'à la fin du mois de septembre.