Le street art pose sa touche sur les boîtes aux lettres de Strasbourg

Mis à jour le 28/11/2017 à 16H39, publié le 27/11/2017 à 19H16
Le street art se découvre sur les boites aux letrres de Strasbourg grâce à dix artistes sélectionnés par la Poste

Le street art se découvre sur les boites aux letrres de Strasbourg grâce à dix artistes sélectionnés par la Poste

© France 3 / Culturebox

Dans la rue ils s'appellent Miskar, Dan 23 ou Inert. Equipés de bombes et de pochoirs, ils arpentent Strasbourg à la recherche de la cible du moment : les grosses boîtes aux lettres jaunes. Lancée à l'initiative de la Poste, cette opération convie dix street-artistes à donner une nouvelle allure à cet objet du quotidien.

Quatorze chefs-d'œuvre de street-art ont donné de nouvelles couleurs aux boîtes aux lettres du quartier de la gare de Strasbourg. Une entreprise tout à fait légale initiée par la Poste qui a laissé carte blanche à dix artistes de la région. 

"Comme elles sont de toutes façons mises en graffiti, autant que ça soit quelque chose d'hamonieux et d'agréable à l'œil !", assure pragmatique, la reponsable Communication de la Poste. 
 
Reportage : A. Baudrand / C. Laemmel / D. Sophie

https://videos.francetv.fr/video/NI_1130967@Culture

À la recherche de la boîte jaune

La déambulation au royaume des boîtes jaunes propose, entre autre, le travail de Miskar. Bombes et pochoirs en main, il fait pénétrer dans la jungle urbaine les animaux de la savane. Face A, c'est un tigre qui surgit de la bouche de la boîte, face B le derrière d'un éléphant se dandine sous le regard d'un enfant. Une création unique qui donne le sourire aux passants autant qu'à l'artiste "On lui donne de la valeur, ça change de la couleur  jaune habituelle. C'est plus joyeux et j'aime bien le thème enfantin", assure-t-il en décollant son pochoir.
Miskar et son éléphant © Miskar

Un objet populaire par excellence

Quelques mètres plus loin, on découvre Dan 23 en train de finaliser une œuvre. Cette appropriation des objets du quotidien par les artistes est aujourd'hui largement entrée dans les mœurs des arts urbains. "Tout le monde va à la boîte aux lettres quel que soit son milieu social, son âge, c'est vraiment l'objet populaire par excellence", souligne l'artiste plus habitué aux très grands formats.
Dan 23 © France 3 / Culturebox