"Chauny fait le mur", le festival de street art qui colore toute la ville

Mis à jour le 11/04/2018 à 20H11, publié le 11/04/2018 à 19H46
Une oeuvre de Tarek

Une oeuvre de Tarek

© France 3/ culturebox

A Chauny, un festival de street art invite les habitants et écoliers à égayer les murs de leur ville. Ils rencontrent des artistes, tels que Tarek et Stoul, qui, avec le soutien de la médiathèque, diffusent leur savoir-faire et leur art, pendant deux semaines.

Du 3 au 15 avril, Chauny, dans l’Aisne, s’anime avec un festival de street art. Les événements, organisés à travers la ville, réunissent artistes et habitants autour d’un même thème : colorer la ville et habiller ses murs d’œuvres multiples. 

Reportage pour France 3 Picardie, de M.Candel/  N.Corselle/ M.Maillet

https://videos.francetv.fr/video/NI_1218209@Culture

Dans l’école Cadet de Chauny, les élèves travaillent… en peignant les murs. A l’occasion du festival de street art qui a lieu à travers leur ville, les élèves décorent les murs de leur école : pour ce faire, ils ont été formés par l’artiste peintre Tarek. Ils ont pû exprimer leur créativité en dessinant un animal qu’ils aimaient pour le reproduire à leur façon. Le graffeur pense que pour que l’art urbain devienne un élément essentiel de la ville, il faut nécessairement faire participer les enfants, qui en parleront à leurs parents et permettront de développer cette pratique dans le futur.

Les enfants sont peut-être les personnes les plus réceptives à l’art

Tarek, artiste peintre
Peinture de Tarek, dans l'école Cadet de Chauny 

Peinture de Tarek, dans l'école Cadet de Chauny 

© France 3/ culturebox

Tarek a réalisé des masques et d'autres figures mystérieuses sur les murs de la ville de Chauny. Pendant ce temps, l’artiste graffeuse Stoul, travaille, avec des bombes écologiques, sur une immense fresque géométrique quatorze mètres au-dessus du sol.  La médiathèque de Chauny l’accompagne pour la réalisation de cette installation urbaine. Elle s'enthousiasme de participer à ce festival, ravie de se sentir soutenue par la commune. 

Je trouve ça génial que des petites villes comme Chauny, s’intéressent à ce mouvement et aient envie de le montrer aux habitants et de les faire participer

Stoul, artiste graffeuse

Pendant deux semaines, les artistes et les habitants de Chauny vont collaborer sur des projets d’art urbain, pour faire de leur ville une galerie à ciel ouvert. 
 

Une fresque de Tarek dans la ville

Une fresque de Tarek dans la ville

© France 3/ culturebox