Un plâtre de Rodin dédicacé à Claude Monet acquis par le musée Marmottan

Publié le 16/08/2018 à 13H46
"Bacchantes enlacées" d'Auguste Rodin, dédicacées par Claude Monet, acquises aux enchères par le musée Marmottan-Monet (détail)

"Bacchantes enlacées" d'Auguste Rodin, dédicacées par Claude Monet, acquises aux enchères par le musée Marmottan-Monet (détail)

© capture écran Twitter / Besch Cannes Auction

Une oeuvre offerte par le sculpteur Auguste Rodin au peintre Claude Monet a été adjugée mercredi à Cannes pour 108.000 euros lors d'une vente aux enchères, a indiqué la maison de ventes Besch Cannes Auction.

Cette pièce unique en plâtre d'Auguste Rodin, issue de la collection de Claude Monet et représentant des bacchantes enlacées, a été acquise par le musée Marmottan, à Paris. Elle était estimée entre 80.000 et 100.000 euros, indique Besch Cannes Auction. Elle avait été exposée récemment dans ce musée lors d'une exposition consacrée à "Monet collectionneur". Le peintre avait une collection personnelle importante, largement dispersée après sa mort. Une collection qu'il ne montrait qu'à quelques amis.

Monet possédait trois sculptures de Rodin, un bronze et deux petits plâtres : un qui était resté à Giverny et ces "Bacchantes enlacées", une oeuvre totalement inconnue jusqu'à sa découverte chez des descendants lors de la tentative de reconstitution de la collection pour l'exposition "Monet collectionneur", racontait Marianne Mathieu, chargée des collections du musée Marmottan, lors de sa présentation en septembre dernier.

Dédicacée "au grand maître Claude Monet"

Signée et dédicacée "au grand maître Claude Monet", cette sculpture de petites dimensions, datant de 1896, faisait partie d'un lot d'oeuvres mis en vente par les descendants de Claude Monet, parmi lesquelles on trouvait également neuf dessins du peintre impressionniste, dont certains ont dépassé les 20.000 euros, ainsi qu'une boîte à peinture qui lui aurait appartenu, selon la famille, et qui a été adjugée 8.400 euros.
 
Parmi les autres enchères, un dessin du peintre impressionniste Eugène Boudin, qui a aussi appartenu à Claude Monet et représente une scène bretonne de pardon, a été adjugé 7.800 euros tandis qu'une huile de Lucien Pissarro, le fils de Camille Pissarro, "L'Eucalyptus", a dépassé les 33.000 euros.