Mont-de-Marsan montre ses "Visages" le temps d'une exposition à ciel ouvert

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/11/2016 à 16H34
Mauro Corda © France 3 / capture d'écran

Depuis le 8 octobre et jusqu'au 6 novembre, la ville de Mont-de-Marsan (Landes) propose une exposition de sculptures monumentales à ciel ouvert. Durant un mois, les rues de la ville se transforment en véritable musée en plein air, rendant l'art accessible à tous. La dixième édition de "Mont-de-Marsan Sculptures" est consacrée cette année aux "Visages".

Equipe : M. Laforcade / J-Y. Pautrat / B. Chague

https://videos.francetv.fr/video/NI_842801@Culture


Depuis 1988, Mont-de-Marsan extrait certaines de ses sculptures hors des murs du musée Despiau-Wlérick pour les déployer dans les rues de la ville, interpellant le regard des habitants et visiteurs. "Mont-de-Marsan Sculptures" ce sont aussi des oeuvres et des installations d'artistes contemporains invités pour l'occasion à compléter les collections du musée.

Diadji Diop à l'honneur

 Diadji Diop, sculpteur d'origine sénégalaise, qui avait déjà investi les jardins de l'Elysée avec l'une de ses sculptures monumentales au rouge éclatant, fait partie des invités cette année. Il a spécialement réalisé pour l'occasion  "De retour du Styx", une oeuvre monumentale qui représente une femme rouge qui s'extraie de la terre, symbolisant une renaissance. Une oeuvre d'art qui ne laissera personne indifférent.
 
Scultpture "De retour du Styx" du sculpteur sénégalais 'De retour du Styx" pour Mont-de-Marsan Sculptures 2016

Scultpture "De retour du Styx" du sculpteur sénégalais 'De retour du Styx" pour Mont-de-Marsan Sculptures 2016

© France 3 / capture d'écran

Des visages dans la ville

L'ambition de cette exposition à ciel ouvert, qui a vu le jour en 1988, est de rendre tous les trois ans l'art accessible à tous ; de faire sortir les oeuvres dans la rue lorsque le visiteur ne vient pas à leur rencontre dans un musée.

Pour chaque édition, un nouveau thème est suggéré ; cette année se sont les visages qui sont mis à l'honneur à l'instar d'une installation colorée du sculpteur italien Mauro Corda.

De multiples sculptures ont été disposées à travers un parcours piéton entre la Minoterie, les berges de la Midouze ou encore les jardins du musée ou du Conseil Départemental. "La Plongeuse" de bronze d'Annick Leroy est à découvrir devant le lavoir ; les sculptures de Christophe Charbonnel inspirées par la mythologie et l'Antiquité ou les bronzes de Jan Fabre sont à découvrir dans ce parcours atypique, en plein centre ville. 

Pour l'heure, près de 16 000 visiteurs ont déjà été séduits par cette exposition consacrée à la sculpture figurative. En 2013, l'événement avait attiré près de 30 000 personnes. Ce musée à ciel ouvert est à découvrir jusqu'au 6 novembre.