Les sculptures flexibles de Li Hongbo étonnent les New-Yorkais

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/01/2014 à 17H28
Li Hongbo avec une de ses sculptures

Li Hongbo avec une de ses sculptures

© France2/culturebox

Entièrement réalisées en papier, les sculptures de l'artiste chinois Li Hongbo sont désormais connues dans le monde entier. D'apparence très simples, ses œuvres se déplient en accordéon sous l’œil médusé du public New-Yorkais.

Li Hongbo, qui s'est inspiré des jouets et décorations traditionnelles chinoises en papier, a mis au point cette technique unique dans son atelier à Pékin. Pour réaliser ses créations, il assemble des milliers de feuilles (jusqu'à 20 000)  et grâce à des points de colles placés judicieusement,  forme des blocs de papier étirable. Les blocs sont ensuite sculptés avec une scie électrique. A première vue, rien d'original, les bustes, cranes et visages ressemblent à des sculptures de plâtre ordinaire. La magie opère lorsque l'artiste déplie ses oeuvres. Les visages s'étirent à l'infini comme un accordéon. De plus près, on réalise que ce sont des milliers de feuilles de papier qui composent les créations de Li Hongbo. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_141613@Culture

Ces sculptures qu'il a voulues flexibles sont déconcertantes pour ceux qui les découvrent pour la première fois. Li Hongbo souhaite changer la vision du corps humain et des simples objets pour leur donner une autre dimension. Si certains l'appellent le maitre du papier, froisseur d'illusions, tous sont bluffés par la qualité et l'imagination de ses créations. Pour preuve, le "New York Times" a consacré un article à l'exposition de l'artiste à la Eli Klein Gallery

Une autre exposition de l'artiste chinois en décembre 2013 en Allemagne