"La petite danseuse" d'Edgar Degas : histoire du chef d'oeuvre qui fit scandale

Par @NicoLemarignier
Mis à jour le 01/12/2017 à 15H51, publié le 01/12/2017 à 14H48
La petite danseuse d'Edgar Degas exposée au Musée d'Orsay © culturebox

Degas, le dessin, la sculpture et la danse, c'est une histoire de passion. Dans une exposition qui vient d'ouvrir ses portes, le Musée d'Orsay présente un grand nombre d’œuvres qu'Edgar Degas garda toute sa vie dans le secret de son atelier. Une seule sculpture fut montrée, c'était en 1881 et elle fit scandale : "La petite danseuse de 14 ans". Voici son histoire.

La "Petite danseuse de 14 ans" est présentée en 1881 au Salon des Impressionnistes. Elle mesure un mètre de hauteur. Le modèle original est en cire, il porte un noeud en coton dans les cheveux. Des cheveux faits de crin. La sculpture est habillée d'un vrai tutu et endosse des chaussons de danse. Un hyperréalisme qui dérange et même choque les premiers spectacteurs qui la découvrent. Edgar Degas a-t-il eu le pressentiment de cet accueil controversé ? A-t-il plutôt été perfectionniste ? En tout cas, il a pris son temps pour dévoiler la sculpture, comme l'explique Marine Kiesel co-commissaire de l'exposition.

Marine Kisiel, co-commissaire de l'exposition "Degas Danse Dessin" au Musée d'Orsay : 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1133009@Culture

Une oeuvre et un modèle qui font polémique

En plus du réalisme troublant de la sculpture, c'est le modèle qui attire les critiques. Sur un des dessins préparatoires, un prénom : Marie. C'est celui de Marie Van Goethem, une adolescente de 14 ans issue d'un milieu modeste. Née en 1865, elle intègre l'Opéra de Paris en 1879. Avec ses deux soeurs, elle fréquente les quartiers malfamés de Paris où sévit la prostitution. Elle multiplie les petits boulots, ce qui l'empêche de suivre assidûment les leçons de danse de l'Opéra. Elle sera renvoyée en 1883 pour avoir manqué onze cours. La prostitution, elle sévit aussi dans les coulisses des théâtres et des cabarets. Dans la sculpture d'Edgar Degas, c'est la représentation de tout cela qui choque la bonne société.

https://videos.francetv.fr/video/NI_1133063@Culture

Reportage : N.Lemarignier / V.Lucas / S.Testor / K.Annette

La sculpture, un secret d'atelier

Les sculptures exposées en ce moment au Musée d'Orsay, Edgar Degas les a toujours laissées dans le secret de son atelier. A la mort de l'artiste en 1917, ce sont plus de 150 sculptures en cire ou en terre qui seront retrouvées. Ce sont en quelque sorte des outils de travail.  La passion, l'obsession même du peintre, c'est le mouvement. Les sculptures permettent de figer dans le temps des poses qui seraient difficiles à maintenir pour une petite danseuse. Chez Degas, tous les arts se mélangent : d'une sculpture à un pastel, d'un pastel à une peinture, on retrouve les mêmes gestes, les mêmes formes.

https://videos.francetv.fr/video/NI_1133011@Culture

Pour Edgar Degas, le dessin permet de constituer une sorte de répertoire de formes. Dans ce contexte, la "petite danseuse de 14 ans" est une sorte de synthèse du travail d' Edgar Degas. Il l'a tellement scrutée, étudiée, dessinée, que l'ensemble des dessins représente Marie Van Goethem sous toutes les coutures. La sculpture c'est l'étape suivante, comme l'explique Marine Kisiel, commissaire de l'exposition "Degas Danse Dessin".

https://videos.francetv.fr/video/NI_1133007@Culture