La Fondation Blachère: 10 ans de soutien à l'art contemporain africain

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/06/2013 à 18H08
Jean-Paul Blachère - Mars 2011

Jean-Paul Blachère - Mars 2011

© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Depuis 10 ans la Fondation Blachère soutient l'art contemporain africain. Pour fêter cet anniversaire et avant une grande rétrospective en fin d'année, dix artistes ont été invités à s'interroger sur la figure emblématique du totem et sa fonction symbolique. Leurs créations seront exposées à partir du 9 juillet

Ils sont neuf jeunes artistes contemporains venus du Bénin, du Cameroun, du Mali ou de Côte-d’Ivoire. Pour fêter les 10 ans de la Fondation Blachère ils ont été invités à Apt pour participer au projet "Totem", une résidence de création suivie d’une exposition.
 
Des artistes qui comme le Béninois Dominique Zinkpé étaient invités à s’interroger sur la figure emblématique du totem, sur sa fonction et ses représentations. Le totem du XXIème siècle existe-t-il et peut-il encore jouer une fonction symbolique ?
 
A l’issue de la résidence le 9 juillet, ils livreront leur vision du totem. Des créations qui seront exposées jusqu’au 13 octobre à la fondation.
 
L’exposition "Totem" laissera ensuite la place à une grande rétrospective retraçant 10 ans d'expositions, de résidences, de workshops, et d'actions de la Fondation Blachère en faveur de l’art contemporain africain.

Reportage : F.Poret, O.Ducros-Renaudin, S.Micaelli

https://videos.francetv.fr/video/NI_136079@Culture

Dominique Zinkpé

Né en 1969, à Cotonou au Bénin. Il vit et travaille entre la France et son pays natal. Artiste autodidacte, il a appris les arts plastiques au collège à Gbegame un quartier de Cotonou. Il travaille sur différents supports, comme la vidéo, la photographie et réalise également des performances. Mais il est plus connu pour ses sculptures et installations faites à partir de matériaux de recyclage. Il se fait remarquer avec le prix du jeune talent africain "Grapholies" à Abidjan en 1993. Il participe ensuite à de nombreux événements à travers le monde, notamment à Osaka au Japon, ou encore à la Havane à Cuba. Enfin il sera récompensé par le jury de la Biennale de Dakar en 2002.