La croissance du foetus vue par Damien Hirst, devant une maternité du Qatar

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 19/11/2018 à 14H01, publié le 19/11/2018 à 13H50
Des sculptures géantes de Damien Hirst devant un hôpital au Qatar (10 octobre 2018)

Des sculptures géantes de Damien Hirst devant un hôpital au Qatar (10 octobre 2018)

© Stringer / AFP

Quatorze sculptures géantes en bronze de l'extravagant artiste britannique Damien Hirst représentant les visions de la croissance du foetus, de la fécondation à la naissance, accueillent les patients d'un hôpital du Qatar, richissime pays du Golfe.

L'œuvre monumentale de Damien Hirst, appelée "Le voyage miraculeux", montre un foetus grandissant dans l'utérus et culmine avec un bébé nu de 14 mètres après la naissance. Dévoilée ces dernières semaines, elle est la pièce maîtresse d'une impressionnante collection d'art moderne de l'hôpital Sidra au Qatar, qui ferait pâlir d'envie de nombreuses galeries du monde.
 
"Nous pensons que (l'oeuvre) reflète bien la mission de Sidra qui consiste à s'occuper de la santé des femmes et des bébés", dit Layla Ibrahim Bacha, spécialiste des arts à la Fondation du Qatar, soutenue par le gouvernement, qui possède la plupart des oeuvres d'art. "C'est parfait pour le lieu", selon elle.

Des œuvres controversées

L'installation de ces œuvres de Damien Hirst fait suite à une longue controverse. Les sculptures ont d'abord été dévoilées en octobre 2013, mais elles ont ensuite été recouvertes jusqu'à ces dernières semaines.
 
La raison officielle était de les protéger des travaux de construction à l'hôpital, mais ils ont été cachés après un tollé sur les réseaux sociaux, certains tenants du conservatisme religieux refusant la représentation d'humains dans des oeuvres artistiques.
 
"Nous ne nous attendons pas à ce que tout le monde les aime, nous ne nous attendons pas à ce que tout le monde les comprenne", a relevé Layla Ibrahim Bacha. "C'est pourquoi ils sont là pour créer un élément de débat et de réflexion."

65 œuvres d'artistes du monde entier

Outre celles de Damien Hirst, ce centre spécialisé dans la santé de la femme et de l'enfant  présente 65 oeuvres de grands artistes internationaux et du monde arabe, y compris du Qatar.
 
Une clinique ambulatoire au quatrième étage est décorée d'une installation de néon intitulée "I Listen To The Ocean And All I Hear Is You" de l'artiste britannique Tracey Emin.
 
Selon Layla Ibrahim Bacha, les oeuvres ont été choisies selon des "thèmes très spécifiques". "Elles sont destinées à créer des débats, à aider le patient à garder son calme".
 
Le Syrien Jaber al-Azmeh, dont les photos sont accrochées à l'hôpital, a déclaré à l'AFP que cela le faisait "sourire" d'imaginer que ses clichés sont exposés dans un lieu où de nouvelles vies commencent.
 
L'hôpital Sidra, dont la construction a coûté quelque huit milliards de dollars, a commencé à recevoir ses patients en janvier et a réalisé avec succès le mois dernier la première opération de séparation de jumeaux au Qatar.
 
Ce pays, riche en gaz et en pétrole, est devenu un acheteur majeur d'art contemporain et cherche à se présenter comme un centre culturel régional.