Enormes et hyperréalistes, les marionnettes de Bérangère Vantusso hantent Epinal

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/01/2015 à 13H00
 Personne(s), les marsionnettes hyperréalistes de Bérangère Vantusso s'exposent à Epinal 

 Personne(s), les marsionnettes hyperréalistes de Bérangère Vantusso s'exposent à Epinal 

© Polo Garat

Elles sont plus vraies que nature ! Les marionnettes imaginées et créées par Bérangère Vantusso et la compagnie "trois‐six‐trente "trouvent un nouveau terrain d'expression dans trois lieux culturels d'Epinal. "Personne(s)", c'est le titre de cette installation inédite et originale à découvrir jusqu'au 24 janvier 2015.

Trois lieux culturels d'Epinal, La souris verte, La plomberie et la BMI accueillent jusqu'au 24 janvier l'oeuvre gigantesque et étrange conçue par les marionnettistes Bérangère Vantusso et Marguerite Bordat.

Reportage : R. Gaudu / E. Bertrand / L. Debruyne

https://videos.francetv.fr/video/NI_154713@Culture

Marionnettes hyperréalistes de plus de deux mètres, "Personne(s)" a été imaginé en trois modules différents et invite le visiteur à entrer dans un roman-photo scénographié. Au cours de sa déambulation, le spectateur se fait à la fois voyeur et auditeur. Trois espaces identifiés et indépendants racontent une histoire unique. La Chambre, les Oiseaux et les Sentinelles accueillent des personnages immobiles reliés les uns aux autres par le silence ou par des textes diffusés. 

 Au départ, Bérangère Vantusso a créé ces marionnettes pour un spectacle. Selon l'artiste, le fait de les présenter comme une installation pour théâtre immobile "laisse l'imaginaire de chacun faire son mélange de mouvements, de sons et de lumière et fait place au rêve. Finalement ce n'est plus immobile" ."L’idée commune à ces trois modules est celle de l’être en transformation, l’être suspendu entre deux états : l’immobilité et le mouvement, le silence et la parole, l’enfance et l’adolescence, la vieillesse et la mort." explique encore Bérangère Vantusso.
Personne(s) de Bérangère Vantusso dans la série "Les Sentinelles"

Personne(s) de Bérangère Vantusso dans la série "Les Sentinelles"

© Polo Garat
La découverte des sculptures de Ron Mueck

Bérangère Vantusso a d'abord été formée au théâtre en tant que comédienne. Au cours de sa carrière elle fait la rencontre du metteur en scène marionnettiste François Lazaro. Après trois spectacles de marionnettes de formes plus traditionnelles, elle découvre l’hyperréalisme. Touchée par l'écriture épurée et répétitive du dramaturge norvégien Jon Fosse, elle découvre au même moment les sculptures de Ron Mueck.
Sculpture de l'artiste hyperréaliste australien Ron Mueck. Ici "Couple sous un parasol" présenté à l'exposition à Sao Paulo au Brésil en novembre 2014

Sculpture de l'artiste hyperréaliste australien Ron Mueck. Ici "Couple sous un parasol" présenté à l'exposition à Sao Paulo au Brésil en novembre 2014

© TIAGO MAZZA CHIARAVALLOTI / NURPHOTO
Une rencontre improbable qu'elle fait coincider dans sa création "Violet"
Des êtres étrangement vivants

La mise en scène des marionnettes géantes, environ deux mètres de haut, s'inscrit dans un double travail de narration et de mise en mouvement chorégraphié. 

Les visages expressionistes des personnages mais aussi leurs postures donnent une "illusion réelle" de vie. Le travail de la marionniste explore tous les âges de l'être humain de l'adolescence à la vieillesse. Tous semblent avoir envie de parler, de bouger. Certains d'entre eux, parviennent même à s'envoler "Au fond, on ne sait même pas si ce sont des marionnettes" conclue la créatrice de ces êtres. 
Personne(s) dans la série "La Chambre"

Personne(s) dans la série "La Chambre"

© Polo Garat
La compagnie Trois Six Trente présente régulièrement de nouveaux spectacles